Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

GAFA : l'Allemagne veut une taxe mondiale





Le 23 Octobre 2018, par La Rédaction

Les grandes entreprises du numérique devront-elles un jour payer un impôt minimum sur leurs bénéfices, quel que soit le pays dans lesquelles elles opèrent ? C'est l'idée d'Olaf Scholz, le ministre allemand des Finances.



Demain, Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, YouTube, Airbnb et toutes ces entreprises, souvent américaines, pourraient subir une imposition minimale sur leurs bénéfices. Ces mastodontes de l'internet et du numérique sont passés maîtres dans l'art d'optimiser leurs revenus : en Europe, mais aussi ailleurs dans le monde, ils parviennent à réduire leur imposition à des niveaux sans commune mesure avec le volume de leurs activités. Le ministre allemand des Finances estime que ces pratiques reflètent le problème de la localisation des bénéfices vers des pays fiscalement plus avantageux.

D'où l'idée de mettre en place un mécanisme coordonné empêchant le déplacement de revenus dans les paradis fiscaux. En imposant ces entreprises à un niveau minimal partout dans le monde, le risque de dumping fiscal est réduit. Il reste toutefois à convaincre le reste du monde à adopter une telle mesure, ce qui n'a évidemment rien d'évident à moyen terme. L'Europe a déjà des difficultés à se mettre d'accord pour la taxe de 3% sur les revenus issus d'activités comme la publicité et la vente de données personnelles.

Bruno Le Maire, le ministre français de l'Économie, salue néanmoins l'idée du ministre allemand : « Je suis favorable à la proposition qu'a faite le ministre des Finances allemand, qui est de dire: il faut qu'il y ait un système mondial qui soit plus harmonieux », a expliqué le patron de Bercy sur France 3. Mais il indique aussi que cette disposition mondiale n'arrivera pas tout de suite. « en attendant, ce que je souhaite, c'est d'ici la fin de cette année [l'UE parvienne à se] décider sur la taxation des géants du numérique ».



Tags : gafa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook