Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Immobilier de prestige : Paris, capitale de choix pour les grandes fortunes





Le 23 Janvier 2020, par La Rédaction

Les grandes fortunes en quête d'immobilier de prestige seront mieux servis à Paris que partout ailleurs, selon le classement annuel du réseau Barnes. C'est la première fois que la capitale française arrive en tête.


Plus de 30 000 euros le mètre carré

Le palmarès annuel du réseau Barnes, le Global Property Handbook 2020, sacre pour la première fois Paris comme ville la plus attractive pour les grandes fortunes, rapporte BFM. La capitale française, qui était cinquième en 2018, se place devant de sérieux prétendants : New York, Tokyo, Los Angeles, Hong Kong et Londres. Les acheteurs fortunés s'intéressent aux immeubles en pierre de taille de type haussmanniens, que l'on retrouve dans tous les arrondissements de Paris. Auparavant, cette clientèle se regroupait surtout dans les 6e, 7e, 8e et 16e arrondissements mais un nouvel équilibre est de mise et elle se répartit désormais un peu partout à Paris.

Les atouts traditionnels de la ville sont mis en avant pour expliquer cette première position : le tourisme et l'histoire de Paris bien évidemment, mais aussi la santé économique de la région. Les conflits sociaux n'ont pas pesé dans le classement de cette année. Le réseau spécialisé dans l'immobilier de prestige s'intéresse tout particulièrement aux individus affichant un patrimoine compris entre 1 à 30 millions de dollars, et à ceux qui possèdent 30 millions de dollars et plus (ils sont 265 000 personnes dans le monde). 

Londres et Hong Kong en difficulté

Ces acheteurs ont donc les moyens de dépenser beaucoup d'argent dans un bien immobilier ! Barnes a listé les surfaces maximum proposées pour 1 million de dollars : on peut s'offrir 55 mètres carrés dans les 6e et 7e arrondissements de Paris, contre 18 mètres carrés seulement à Hong Kong, 35 à New York, 36 à Tokyo, et 72 à Los Angeles. Dans l'immobilier de prestige, les ventes s'établissent à partir de 30 000 euros du mètre carré (contre 10 000 euros en moyenne).

Parmi les villes qui ont perdu des plumes, on trouve Londres à la 6e place, qui encaisse toujours les conséquences du Brexit. Hong Kong a également dévissé de la première à la 5e place en raison des soubresauts politiques. Le palmarès relève aussi la progression spectaculaire de Tokyo, qui gagne 8 places d'une année sur l'autre. Si Paris bénéficie du recul d'autres métropoles, la capitale française a aussi su faire parler ses atouts propres.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook