Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La 5G, le plus grand pari des années 20





Le 23 Janvier 2020, par Philippe Cahen

Le plus grand pari des années 20 – 2020 - est la 5G. La France y va à reculons. « C’est une abstraction » déclare Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances. Si l’Etat le dit …


C.Scholz-flickr
C.Scholz-flickr
Reprenons : la 5G c’est 100 à 1.000 fois plus de données dans un débit 20 à 100 fois supérieur à la 4G et un temps de latence réduit à la milliseconde. Mille puces peuvent émettre là où une puce émet aujourd’hui. L’impact le plus spectaculaire sera sur les transports, la santé, la communication, l’usine. On peut ne pas y croire parce que Huawei ne rassure pas par ses liens avec l’Etat chinois. On peut ne pas y croire parce que les besoins en matériel numérique dont les terres rares et en électricité pourraient être non satisfaits. On peut ne pas y croire … parce que le budget de départ est important. Mais on ne peut ignorer qu’en 2024 40% de la population mondiale y aura accès (source cabinet Global Mobile Suppliers). C’est un peu comme refuser Internet parce que le Minitel c’est bien !

Je fais le pari que la 5G se développera comme une trainée de poudre. Ce sera la plus grande révolution depuis l’arrivée d’Internet (1993 pour le premier navigateur) puis le smartphone (2007). Les Jeux Olympiques de Tokyo – cet été - seront le véritable départ public.
Paradoxalement, la 5G contribuera à la réduction de consommation d’énergie carbone. Dans les transports et déplacements, elle marquera la disparition de la voiture personnelle de propriété et le développement de nouveaux moyens de transports collectifs donc d’usage. Dans le bâtiment industriel, tertiaire et d’habitation, elle contribuera à mieux connaitre les isolations nécessaires et à mieux rendre la consommation d’énergie intelligente. Enfin, pour ne rester qu’à trois domaines, elle contribuera à diminuer les déplacements non indispensables par le télétravail et par exemple en santé par la télémédecine et la télé chirurgie. La 5G va contribuer à lutter contre l’effet de serre.

Le sujet n’est plus d’hésiter, de tester. Les tests de l’Arcep ne sont là que pour conclure à de la prudence et à compléter les tests par d’autres. La Suisse, Monaco, la Corée du Sud, la Chine, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, sont en phase d’équipement et de lancement. Les contrôles se feront au fur et à mesure des expériences. Waymo, la voiture autonome de Google (Alphabet) a déjà parcouru 32 millions de kilomètre ! Ce sont les nécessités de baisse de production de gaz à effet de serre qui vont inverser le sujet : priorité aux transports autonomes. De même ce sera le manque de médecins et de personnels soignants qualifiés comme le contrôle des dépenses de santé qui vont développer la télémédecine et la télé chirurgie.
Alors bien sûr, cela fait peur. Que sont devenus les maréchaux-ferrants et les palefreniers, que sont devenues les maisons où habitaient trois ou quatre générations d’une même famille, que sont devenues les centaines de milliers de secrétaires des années 90, … Le monde change. Le futur fait peur. Le métro a fait peur. Le métro automatique ne fait plus peur comme ne fera pas peur l’avion « taxi » (en fait un drone puissant).

Un dernier mot. La révolution à venir est le quantique. Le quantique est le plus formidable accélérateur de calcul qui soit. On n’en connait pas encore le spectre. Ce qui semble se dessiner, c’est que le quantique va accélérer la 5G vers la 6G. Alors, on trouvera la 5G primaire !
 
Je repars en plongée …
 
Philippe Cahen
Conférencier prospectiviste

Dernier livre : « Méthode & Pratiques de la prospective par les signaux faibles », éd. Kawa
 


France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook