Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La balance commerciale de la France a creusé son déficit en 2020





Le 8 Février 2021, par La rédaction

L'année 2020 a été difficile aussi pour la balance commerciale de la France, selon le rapport annuel des Douanes : les contre-performances dans l'aéronautique et dans l'automobile en particulier ont pesé très lourd.


Le déficit commercial se creuse

Il ne fallait pas s'attendre à un miracle, la balance commerciale de la France l'an dernier penche du mauvais côté. Selon le bilan annuel des Douanes, le déficit commercial du pays a atteint 65,2 milliards d'euros en 2020. La différence entre exportations et importations, autrement dit la balance commerciale, s'est creusée de 7,3 milliards par rapport à l'année précédente. « En lien avec les effets du premier confinement, la dégradation des échanges est particulièrement marquée au premier semestre, avant une reprise progressive au cours de la seconde moitié de l'année, jusqu'à atteindre un niveau proche de celui de 2019 en fin d'année », décrypte Franck Riester, le ministre délégué au Commerce extérieur.

De leur côté, les Douanes mettent en avant deux secteurs qui ont été plombés par les conséquences de l'épidémie : l'aéronautique et l'automobile ont fortement pesé dans ce mauvais résultat. Les exportations de ces deux secteurs ont baissé de manière spectaculaire : 35 milliards d'euros pour le premier, après un record de ventes en 2019 (64,3 milliards). C'est la conséquence de la chute « d'une ampleur inédite » des livraisons d'avions et de moteurs qui a entraîné un recul de plus de 45 % des exportations d'une année sur l'autre.

Aéronautique et automobile

Pour l'automobile, le résultat n'est pas fameux non plus : les exportations ont baissé de 18,7 %, à 40 milliards d'euros. Le secteur montrait des signes de redressement depuis 2014, mais la pandémie et les mesures de restrictions ayant entraîné une paralysie de l'activité et de la demande sont passées par là. En revanche, satisfecit pour les exportations de produits pharmaceutiques qui ont augmenté de 4,7 % : un « record historique », souligne les Douanes, avec des ventes à 35,5 milliards d'euros.

La France a dû faire face à une demande de masques qui a logiquement explosé l'an dernier. Et avec un secteur du textile de plus en plus réduit, le pays n'a pas pu faire autrement que d'importer des volumes considérables de masques auprès de la Chine et de l'Asie, soit 5,9 milliards d'euros. Le déficit français avec la région a atteint 9,6 milliards d'euros (6,6 milliards avec la Chine).



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook