Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le Mondial de l'auto de Paris est annulé





Le 30 Mars 2020, par Olivier Sancerre

C'est une nouvelle manifestation de grande ampleur qui est annulée en raison du coronavirus : le Mondial de l'auto, qui aurait dû se tenir à Paris du 1er au 11 octobre, ne verra pas le jour.


Le coronavirus a eu raison du Salon de l'auto

Les organisateurs du grand salon de l'automobile parisien ont annoncé ce lundi 30 mars que l'événement n'aura pas lieu « dans sa forme actuelle ». Le communiqué explique qu'« au regard de la gravité de la crise sanitaire sans précédent face à laquelle le secteur automobile, frappé de plein fouet par l’onde de choc économique, joue aujourd’hui sa survie, nous ne serons pas en mesure de maintenir dans sa forme actuelle le Mondial de l’auto à la porte de Versailles pour son édition 2020 ». Le Mondial de l'auto devait se tenir du 1er au 11 octobre à la Porte de Versailles, à Paris. 

L'événement parisien est organisé tous les deux ans, en alternance avec le salon de Francfort. Il draine des centaines de milliers de visiteurs : au total, le salon de 2018 avait enregistré plus d'un million d'amateurs. Pour le secteur automobile, c'est un coup très dur car le Salon de l'auto est l'occasion pour les constructeurs de dévoiler en grande pompe leurs nouveautés. Et cette année plus qu'une autre, ils ont besoin d'une telle caisse de résonance.

Tout un secteur au ralenti

Dans leur ensemble, les constructeurs automobiles souffrent tout particulièrement du ralentissement de l'activité en raison de la crise sanitaire du coronavirus. En Europe, la quasi-totalité des usines ont temporairement fermé, ou fortement réduit leur production pour éviter d'une part la contagion du coronavirus au sein du lieu de travail, mais aussi parce que la demande est quasiment inexistante.

Les organisateurs du Salon de Paris étudient les « solutions alternatives » en relation étroite avec ses partenaires. Les solutions de mobilité innovante pourraient être mises en avant, ainsi que les relations d'entreprise à entreprise (BtoB). Deux événements de plus petite taille ne sont pas pour le moment remis en question : l'exposition Smart City sur le croisement de la technologie et de la mobilité, ainsi que Movin-On, des rencontres sur la mobilité durable.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook