Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les avantages de la cryogénie alimentaire





Le 17 Septembre 2020, par Partenaire

Depuis la nuit des temps, l’homme a toujours utilisé le froid pour conserver ses aliments. Les méthodes les plus classiques pour satisfaire à ce besoin étaient relatives à l’utilisation de la glace et de la neige. Les appareils électroménagers, notamment les congélateurs sont ensuite nés, mais face à la lenteur et aux nombreux inconvénients qui font l’objet des techniques de congélation, la surgélation par cryogénie a fait son apparition pour le plus grand bonheur des industries alimentaires. Elle permet de refroidir les produits avec une rapidité et une efficacité hallucinante. Voici de façon générale, les avantages liés à la cryogénie alimentaire.


Image pxhere
Image pxhere

En quoi consiste la cryogénie alimentaire ?


La technique de la cryogénie est utilisée dans de nombreux domaine, à savoir médical, industriel, physique, etc.  Dans le secteur alimentaire, c’est une méthode par laquelle l’on conserve les aliments dans l’optique de leur garantir une surgélation rapide. Elle assure la cristallisation de l’O2 contenue dans les aliments en glace en l’espace de quelques minutes. Pour les céréales, l’efficacité du procédé est estimée de 10 à 15 minutes et un peu plus de temps pour les denrées comme la viande par exemple. Cette opération se met en œuvre dans des tunnels de cryogénie ou des armoires de surgélation composées des flux de dioxyde de carbone, d’azote liquide et d’air. Ces gaz liquéfiés entrent en contact direct avec les produits pour aspirer leur chaleur et leur énergie dans le but de les rafraichir le plus vite possible. En outre, la

cryogénisation alimentaire est également réalisable à base de froid mécanique pour une surgélation tout aussi rapide à faible température (-18 °C).
 

Conserver les caractéristiques initiales du produit surgelé

 

Pour parvenir à transformer l’eau contenue dans les aliments en glace par la technique de la congélation, il faut patienter 24 h minimum. En plus, ce procédé a montré assez de limites en ce qui concerne la qualité des aliments congelés. En effet, il occasionne la détérioration de la membrane cellulaire des produits, l’évaporation de l’eau et de certains arômes. Du coup, les denrées concernées perdent leurs goûts et saveurs initiaux. Par contre, il convient de louer les performances de la cryogénisation à ce niveau. Bien entendu, ici les aliments surgelés préservent toutes leurs caractéristiques initiales. Les cristaux de glaces formés étant très minimes, cela évite la perforation des aliments et la dégradation de leurs tissus structurels. Il est important de le rappeler, d’autant plus que les aliments sont soumis à une surgélation à base de CO2 et de l’azote, toutes les transformations moléculaires sont stoppés nettes, la congélation se fige rapidement et permet aux produits concernés de conserver leurs aspects. La cryogénie alimentaire peut être effectuée à partir de la production jusqu’à la mise en vente des denrées alimentaires surgelées. Cela améliorerait la qualité de leur texture tout en leur conférant une valeur ajoutée remarquable.
 

La garantie d’une bonne hygiène alimentaire

 

La cryogénie alimentaire est la méthode par excellence qui puisse assurer une surgélation efficace, rapide et permettre aux produits de garder leurs structures intactes. Cependant, les avantages de cette technique de conservation ne se limitent pas uniquement à ce niveau. Par ailleurs, la conservation des aliments a toujours été une source de contamination bactérienne. Cela peut être lié à un mauvais usage des techniques de conditionnement, provocant parfois de graves intoxications alimentaires et le développement des maladies infectieuses. Dans le souci d’éloigner tout problème de contamination, plusieurs normes et exigences ont été établies en matière d’hygiène et de propreté dans les industries alimentaires. Elles se doivent d’appliquer et faire suivre de façon rigoureuse les règles d’hygiène adéquates.

Pour se conformer à ces exigences, les fabricants et distributeurs de produits alimentaires utilisent majoritairement la technique de la cryogénisation. De manière évidente, les petits cristaux de glaces carboniques qui se forment pendant la surgélation agissent sur les régions contaminées par les bactéries et débarrassent chaque produit alimentaire des souillures qui le composent.  De ce fait, nombreux sont les distributeurs qui utilisent des glaces carboniques pour pulvériser les aliments avant de les conserver. Cela permet d’éliminer toute impureté et les nettoyages répétitifs.
 

Des tunnels de surgélation faciles à utiliser

 

Le tunnel cryogénique est un équipement de surgélation équipé d’un tapis roulant qui permet de conserver les denrées aliments de manière efficace. On distingue à ce titre plusieurs types de tunnels, notamment les tunnels linéaires et les tunnels spéciaux. Les tunnels linéaires sont les plus anciens et les plus populaires dans l’univers de la cryogénisation. Ils sont composés d’un certain nombre de ventilateurs qui assurent l’acheminement des aliments tout au long du processus.

En effet, lorsque les produits sont chargés dans le tunnel, son tapis circule dans un sens, les gaz liquéfiés assurent le refroidissement des produits à surgeler sous l’effet des ventilateurs. Ce type de tunnel simplifie la vie au consommateur à travers ses nombreuses fonctions. Certains modèles sont dotés d’une bande transporteuse qui offre plusieurs variétés de vitesse avec un contrôle efficace et la possibilité de régler la température à votre convenance. Avec le temps, les constructeurs de tunnels cryogéniques ont développé des tunnels spéciaux. Idéals pour l’acheminement des produits tels que les fromages, les poisons, les viandes… Ils sont composés de 3 tapis qui améliorent les transferts d’énergie pour une surgélation rapide. En général, les tunnels de cryogénie alimentaire sont robustes, simples à installer, simples à utiliser et caractérisés par un entretien facile. En permettant de surgeler les produits avec une rapidité optimale, ils contribuent à augmenter la productivité des industries alimentaires.
 

La cryogénie alimentaire pour une pollution environnementale réduite

 

Pour rappel, les appareils de congélation classiques entrainent de graves dangers pour l’environnement. Les fuites de fluides frigorigènes provenant des groupes frigorifiques contribuent largement à la destruction de la couche d’ozone. Or, la méthode de la cryogénisation se met en place en utilisant l’azote et le CO2. L’azote est un gaz ne présentant aucun degré de toxicité. Il est d’ailleurs présent en majorité dans l’air que nous respirons. Quant au CO2, celui utilisé dans la cryogénisation se présente sous forme de neige carbonique dont la fonction est de refroidir les aliments sans effets néfastes. Ainsi, la cryogénie alimentaire est une pratique respectueuse de l’environnement.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook