Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Corée du Sud, Chine, Europe : la course au réseau 5G





Le 22 Janvier 2014, par

La Corée du Sud compte bien rester en pointe dans le domaine des télécommunications. Après avoir installé un réseau 4G dès 2010, le pays investit désormais dans la 5G… alors qu'en France, le déploiement de la 4G est loin d'être terminé.


Le gouvernement coréen a débloqué une enveloppe d'1,5 milliard de dollars afin de mettre en place ce réseau de cinquième génération sur le territoire. Tous les acteurs sont impliqués, à commencer par les opérateurs (SK Telecom et KT) et les constructeurs - la Corée du Sud compte deux poids lourds dans l'industrie de la téléphonie mobile, Samsung et LG. Le pays voudrait également donner un coup de pouce aux équipementiers réseau qui malgré leur expérience en matière de déploiement de réseaux, ont du mal à exporter leurs compétences.
 
Les premiers tests de la 5G débuteront en 2017, mais le réseau ne sera réellement opérationnel qu'en 2020. Techniquement parlant, la 5G offrira des débits bien plus importants que la 4G actuel qui plafonne à 150 Megabits/seconde (les experts parlent d'une augmentation de 10 à 100 fois supérieure, soit jusqu'à 1 Gigabit/seconde). De quoi télécharger un film sur son smartphone ou sa tablette en une poignée de secondes… mais aussi accompagner la croissance des objets connectés au web, un marché en devenir qui représenteront des millions de connexion à internet.
 
Si la Corée du Sud investit aussi largement, c'est que le pays n'est pas le seul sur ce marché : la Chine, par l'intermédiaire du constructeur Huawei, a également annoncé un déploiement en 2020 via un investissement de 600 millions de dollars. Et l'Europe, qui a largement raté le train de la 4G, veut se rattraper en misant sur la 5G. Le projet Metis, qui comprend 29 acteurs mondiaux, planche sur un lancement du nouveau réseau là aussi pour 2020; mais les investissements sont moindres : le budget alloué par la Commission n'a été que de 50 millions d'euros en 2013.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook