Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Los Angeles opte pour le salaire minimum à 15 dollars





Le 20 Mai 2015, par

Le débat sur le salaire minimum aux Etats-Unis, considéré trop peu élevé par nombre d'associations et de salariés, continue de faire rage et de faire avancer les choses. Dernière ville à avoir pris une décision : Los Angeles. Ce mardi 19 mai 2015 elle a augmenté le salaire minimum en vigueur tout en étalant la réforme sur six ans afin de ne pas créer de problèmes aux entreprises concernées, surtout les plus petites.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Les salariés travaillant à Los Angeles seront sans doute contents : le salaire minimum horaire passera de 9 dollars à 15 dollars progressivement pour tous. Une augmentation qui profitera à un grand nombre bien que quelques exceptions aient été prévues. Mais la ville prévoit que 700 000 salariés ayant des difficultés économiques devraient en profiter à terme.

La première augmentation arrivera le 1er juillet 2016 mais elle ne sera pas directement de 6 dollars de l'heure. La ville a décidé d'étaler cette mesure et ces augmentations jusqu'en 2020 pour les entreprises de plus de 26 personnes et jusqu'en 2021 pour celles ayant moins de 26 personnes. De quoi permettre d'amortir l'augmentation et les charges correspondantes et ne pas risquer des licenciements ou des faillites.

Certaines catégories de travailleurs ne seront toutefois pas concernées : c'est le cas des employés de moins de 18 ans ou encore des employés des organismes à but non lucratif. Mais il ne fait aucun doute que la réforme fera du bien à la ville.

Mike Bonin, conseiller municipal, estime en effet que l'augmentation du salaire minimum permettra de faire "face à un cancer de la ville, la pauvreté". D'ailleurs la réforme a fait quasiment l'unanimité au conseil municipal de ce mardi 19 mai 2015 puisqu'un seul conseiller, Mitchell Englander, républicain, a voté contre.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook