Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon ouvre sa première épicerie sans caisses





Le 22 Janvier 2018, par

Amazon continue de poser ses pions dans le secteur de la grande distribution « traditionnelle ». Le géant du commerce en ligne va ainsi ouvrir sa première épicerie sans caisses ni files d’attente.


La boutique « en dur » Amazon Go va ouvrir à Seattle ce lundi 22 janvier. Ce magasin unique (pour le moment) permet de faire ses courses sans avoir à passer par la caisse. Évidemment, faire ses courses de la sorte n’est pas gratuit. L’épicerie multiplie les caméras et les capteurs pour pister le client et détecter ce qu’il emporte dans son panier. L’intelligence artificielle joue aussi un rôle moteur : Amazon déterminera les produits les plus susceptibles de plaire au consommateur, ce qui aidera au calcul de la facture.

 

Le client, qui aura au préalable téléchargé une application mobile, sera débité directement sur son compte une fois sorti du magasin. Pas besoin de caissier dans cette configuration ! Il s’agit d’une expérience qui s’ouvre au grand public, alors qu’Amazon avait ouvert cette première boutique en décembre 2016, mais uniquement pour ses employés. Le test avait révélé un certain nombre de problèmes : les caméras ne savaient pas faire la distinction entre deux personnes de même corpulence ; les enfants qui changeaient les produits de place représentaient aussi un sérieux casse-tête.

 

Ces ennuis ont poussé Amazon à repousser l’ouverture de ce magasin au grand public, celle-ci étant prévue pour 2017. Amazon n’a pas annoncé si d’autres épiceries du même genre ouvriront ailleurs. Par ailleurs, cette technologie ne sera pas utilisée dans les supermarchés de la chaîne Whole Foods, acquise par Amazon l’an dernier pour 13,7 milliards de dollars. Du moins, aucun projet n’est prévu allant dans ce sens.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : amazon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook