Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

BNP Paribas vend sa filiale américaine Bank of the West pour plus de 16 milliards de dollars





Le 21 Décembre 2021, par Olivier Sancerre

BNP Paribas vend l'établissement Bank of the West, une activité américaine dont la cession va lui rapporter 16,3 milliards de dollars. La plus-value nette sera d'environ 3 milliards d'euros.


Banque de Montréal s'empare de Bank of the West

Joli coup pour BNP Paribas, qui a décidé de céder une de ses activités aux États-Unis : il s'agit de Bank of the West, un établissement acheté en 1979. Il va être vendu à Banque de Montréal (BMO), pour le prix de 16.3 milliards de dollars, soit environ 14,4 milliards d'euros. La transaction sera finalisée dans le courant de l'année prochaine, sous réserve d'obtenir les autorisations des régulateurs.

Ce faisant, BNP Paribas se sépare de 100% des activités de banque commerciale aux États-Unis, qui étaient opérées par sa filiale Bank of the West. Malgré cette vente, le marché américain demeure « un pilier stratégique pour le développement de ses franchises d'entreprises et d'institutionnels », assure la banque.

Une opération positive pour les actionnaires

L'opération se réalise en numéraire. Elle représente 1,72 fois la valeur de l'actif net tangible de Bank of the West, et 20,5% de la capitalisation boursière de BNP Paribas, explique l'établissement français. Avant impôt, la contribution moyenne de Bank of the West au résultat du groupe au cours des dernières années était de 5%.

Le communiqué précise que « l'opération devrait générer lors de sa réalisation une plus-value exceptionnelle (nette d'impôts) estimée à environ 2,9 milliards d'euros ». Avec cette transaction, BNP Paribas cherche à confirmer son engagement de création de valeur à long terme pour l'ensemble de ses parties prenantes, au premier rang desquels les actionnaires, bien sûr. Après la réalisation de l'opération, une distribution extraordinaire sous forme de rachat d'actions d'environ 4 milliards d'euros est d'ailleurs programmée.



Tags : banque

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook