Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Duralex suspend temporairement son four à cause des prix de l'énergie





Le 1 Novembre 2022, par François Lapierre

Comme prévu, la célèbre verrerie Duralex a suspendu sa production et ce pendant cinq mois. En cause : les prix de l'énergie, insoutenables pour l'entreprise française.


Produire à perte

Pour la première fois de son histoire, la verrerie Duralex va éteindre son four de l'usine de La-Chapelle-Saint-Mesmin (Orléans). Du 1er novembre au 1er avril, l'entreprise ne produira plus ses célèbres produits pour une raison très simple : les prix de l'énergie. Suite à la guerre en Ukraine, les prix du gaz et de l'électricité ont explosé et la verrerie ne peut tout simplement plus suivre.

Le four fonctionne majoritairement au gaz, à 70%, le reste à l'électricité. Au mois de septembre, l'entreprise déplorait « depuis quelques mois des conditions financières de production conjoncturelles très défavorables, uniquement liées au prix de l'énergie ». De fait, plutôt que de produire à perte, voire d'aller tout droit à la faillite à cause des factures d'énergie, mieux valait fermer temporairement l'usine.

Le chômage partiel pour les salariés

Durant ces cinq mois de suspension de l'activité, les quelque 250 salariés bénéficieront du chômage partiel (95% de leur rémunération leur seront versées). Pendant cet arrêt provisoire, les stocks permettront de poursuivre l'activité commerciale. Par ailleurs, les carnets de commande sont pleins et avec l'aide de l'État, Duralex devrait être en mesure de tenir le choc. 

En fermant temporairement son four, l'entreprise répond aussi aux demandes de sobriété énergétique des pouvoirs publics. Duralex a été créé en 1945 par Saint-Gobain. La verrerie a été rachetée en janvier 2021 par International Cookware, devenu par la suite la Maison Française du Verre. Son chiffre d'affaires pour l'an dernier s'établit à 23,4 millions d'euros.



Tags : énergie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook