Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le marché automobile européen est revenu au niveau de 1993





Le 18 Janvier 2023, par La rédaction

Le marché européen de l'automobile a vu rouge l'an dernier. Malgré un rebond au deuxième semestre, les ventes ont reculé au niveau de celles de 1993 qui avait été une année noire dans ce domaine.


9,3 millions de voitures écoulées en 2022

Il faut remonter à 1993, année noire pour l'automobile, pour retrouver un tel niveau de ventes en Europe : il s'est écoulé en 2022 9,3 millions de voitures sur le vieux continent (9,2 millions en 1993). L'association des constructeurs ACEA a fait le bilan d'une année très difficile, la troisième consécutive depuis le début de la pandémie qui avait été marquée par la fermeture des usines due aux restrictions sanitaires. Depuis, l'ensemble de l'industrie se débat dans les problèmes d'approvisionnement de composants électroniques.

À cela s'est ajouté des soucis logistiques qui ont fortement réduit les capacités de production des constructeurs automobiles. Malgré le marasme, il y a des raisons d'espérer que la situation s'améliore. Au deuxième semestre, les ventes sont en effet reparties à la hausse après un début d'année catastrophique. Après cinq mois de hausse consécutifs, décembre a représenté une sorte de feu d'artifice avec des ventes en progression de près de 13% par rapport à fin 2021.

La représentation automobile française à la peine

Au total, les ventes ont décliné de 4,6% sur l'ensemble de l'année. Le marché français a subi un recul marqué de 7,8%, pire que l'Espagne (-5,4%) ou la Pologne (-6%). Parmi les grands marchés européens, c'est en Italie où on enregistre une sévère baisse des ventes, quasiment -10%. L'Allemagne s'en sort en revanche mieux que bien avec une progression des ventes de 1,1%.

Au classement des constructeurs, le groupe Volkswagen reste solide avec 2,3 millions de voitures vendues et une part de marché de 25,1% qui demeure stable d'une année sur l'autre. Son dauphin, le groupe Stellantis, a de son côté encaissé une baisse des ventes de 14,1%. Sa part de marché est désormais de 19,7%. Enfin, Renault s'en sort mieux avec un recul des ventes de 4,3% et pèse 10,6% sur le marché européen.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook