Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les Français de plus en plus confrontés aux "tempêtes de la vie"





Le 21 Novembre 2018, par Paul Malo

Les Français sont de plus en plus prudents dans leurs dépenses, confirme l’étude bisannuelle de BNP Paribas Personal Finance. La faute, notamment, aux imprévus de la vie...


Comment les Français dépensent-ils ? Alors que la révolte des Gilets Jaunes bat son plein, l'Echangeur by BNP Paribas Personal Finance confirme que leurs dépenses contraintes progressent. Elles représentent désormais 61% de leur budget, contre 58,8% en 2012.Du coup, la légère hausse des revenus mensuels des foyers, passés de 2451 à 2615 euros en huit ans, ne suffit pas à les compenser. Cette progression des dépenses contraintes est notamment dû à l’intégration, en sus de la hausse des taxes, des prix et des loyers, de nouvelles dépenses telles que la téléphonie et l’accès à Internet.

Malgré cela, étonnamment, les Français ne jugent pas pour autant que leurs finances se portent plus mal que par le passé. Une très courte majorité (50,1%) se sent ainsi mal à l’aise avec ses revenus actuels, contre 52,6% en 2014. Cette augmentation est aussi dûe à la la baisse du nombre de personnes dans les foyers,passé de 3,2 à 2,2 individus depuis les années 60. Selon cette étude, "en 2030, le foyer moyen comprendra un adulte et un enfant.  Enormément de dépenses comme le loyer et l’électricité par exemple doivent ainsi aujourd’hui être payée par une seule et même personne et non plus par deux comme dans le passé."

Des "tempêtes de la vie" pour un tiers des Français

Il faut y voir la conséquence d'une certaine implosion sociale,  35,5% des foyers traversant chaque année une de ces "tempêtes de la vie". Un chiffre en progression constante. Chômage, emplois précaires, hausse des divorces, soucis de santé et augmentation des veuvage du fait du vieillissement de la population… Autant de situations qui font souffrir les finances personnelles. Pour faire face à de tels imprévus, 28,5% des familles françaises utilisent le découvert bancaire, pour un montant moyen annuel de 2448 euros.

Le crédit renouvelable n’est utilisé que par 5,3% des foyers. Plus de la moitié des citoyens (48%) rembourse actuellement un crédit, mais 78,9% parviennent tout de même à épargner une partie de leurs revenus. Moralité pour BNP Paribas Personal Finance : "si les marques se posaient encore des questions concernant l’utilité de proposer des facilités de paiement à leurs clients, cette étude leur prouve que oui."


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe










Rss
Twitter
Facebook