Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les prix de l'immobilier ont baissé à Paris en septembre





Le 2 Octobre 2020, par La rédaction

Les prix de l'immobilier à Paris ont reculé au mois de septembre, conséquence de la crise sanitaire et des mesures de confinement qui ont vu partir de nombreux Parisiens vers des espaces plus grands et plus verts.


Un recul de 0,5% en moyenne

Selon les chiffres de Meilleurs Agents repris par Les Echos, les prix de l'immobilier à Paris ont reculé de 0,5% en moyenne en septembre. Le prix du mètre carré revient à 10.540 euros au 1er octobre. Ces chiffres cachent cependant des disparités importantes. Ainsi, les grandes surfaces ont enregistré une baisse significative de 0,9% le mois dernier. En revanche, les petits appartements n'ont reculé que de 0,1%. Dans un marché qui reste très dynamique, ce sont les petites surfaces (plus abordables) qui demeurent les plus recherchées. 

L'effet « Airbnb » est finalement très modeste : les propriétaires de ces logements habituellement proposés à la location temporaire sur la plateforme en ligne les ont basculés sur le marché de la location longue durée, et non pas de la vente. Au final, cela représente assez peu de logements : la mairie de Paris recense 30.000 biens de ce type, soit… 2% seulement du parc immobilier à Paris ! 

Pas de baisse prolongée

Dans ces conditions, l'offre en petites surfaces reste trop faible pour réellement peser sur les prix. Pour ce qui concerne les logements plus grands, la baisse des prix de 0,9% ne signifie pas pour autant que le marché immobilier va subir une récession dans les prochains mois. Il s'agit d'abord et avant tout d'une évolution saisonnière : en septembre, la demande ne se porte pas sur ce type de biens. Les acheteurs préfèrent plutôt emménager à la rentrée, donc acquérir leur logement avant ou pendant l'été.

Certes, la conjoncture est « morose », convient Meilleurs Agents, mais le service ne voit pas de « baisse prolongée ». Ailleurs en France, on constate un repli des prix de l'immobilier. C'est le cas à Nice, Bordeaux ou encore à Lille. En revanche, les prix à Marseille, Rennes ou encore à Strasbourg ont enregistré un rebond en septembre. Les habitants de Paris qui envisageraient de déménager en région parisienne (et un peu plus loin) peuvent regarder du côté de Chartres, Évreux ou Nogent-le-Rotrou, où les marchés de l'immobilier peuvent être intéressants.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook