Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour le patron de Stellantis, les prix des voitures électriques vont baisser





Le 19 Octobre 2022, par François Lapierre

Carlos Tavares, le patron de Stellantis, n'a pas sa langue dans sa poche. Pour lui, la transition forcée vers le 100% électrique dans le secteur automobile n'est pas une bonne stratégie.


Transition à marche forcée vers le 100% électrique

L'Union européenne pousse les constructeurs automobiles à une transition vers le tout électrique. Une marche forcée qui n'est pas du goût de tous, à commencer par Carlos Tavares, le patron du groupe mondial Stellantis qui regroupe les marques Peugeot, Fiat, Chrysler, Citroën… Il plaide pour une transition plus douce qui permettrait aux classes moyennes de s'équiper de véhicules moins polluants comme des hybrides.

À l'heure actuelle, les prix des modèles électriques sont toujours trop élevés par rapport à une voiture thermique, malgré les aides. Emmanuel Macron a d'ailleurs annoncé le relèvement du bonus à 7.000 € (+1.000 €). Mais ça ne suffit pas à rendre ces véhicules abordables, ce d'autant que les prix augmentent à cause des problèmes d'approvisionnement actuels de semi-conducteurs.

Les prix vont baisser dès 2026

Toutefois, les choses pourraient évoluer dans le bon sens, admet-il. Au micro de Franceinfo, Carlos Tavares a expliqué qu'avec la hausse des volumes, « les tarifs vont baisser en flèche ». Le prix des voitures électriques pourrait même être moins élevé que celui des véhicules thermiques à partir de 2026 ! Il ne faut toutefois pas s'attendre à des tarifs très bon marché.

Selon le patron de Stellantis, à cette échéance le tarif des voitures thermiques sera fixé « un peu au-dessus des 20.000 euros ». Les modèles électriques seront au même niveau tarifaire. Le dirigeant prévient néanmoins d'une grande volatilité des prix des voitures électriques, car ces modèles sont « fortement exposés aux prix des matières premières ».



Tags : stellantis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook