Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Une prime de 3.000 euros pour les salariés français de Stellantis





Le 3 Mars 2021, par Olivier Sancerre

Même si PSA est devenu Stellantis suite à la fusion avec Fiat Chrysler, les bonnes habitudes ne se perdent pas : Carlos Tavares, le directeur général du constructeur automobile, a annoncé le versement d'une prime d'intéressement.


Une année difficile pour PSA et pour Stellantis

Les salariés français de Stellantis peuvent se réjouir. Malgré une année 2020 très difficile pour le constructeur automobile qui combine PSA (Peugeot, Citroën, DS et Opel) avec Fiat Chrysler, Carlos Tavares n'a pas voulu transiger avec une tradition bien ancrée. Le directeur général du groupe a ainsi annoncé au micro de Franceinfo le versement d'une prime d'intéressement significative. « Nous allons distribuer à nos salariés, au titre de l'exercice 2020, 430 millions d'euros », a-t-il décrit. Pour les salariés de PSA Automobiles France, cela représente « un plancher de 3 000 euros brut ».

Les salariés qui pourront prétendre à la prime sont de l'ordre de 50.000 personnes, ajoute le dirigeant. Le versement de ce bonus intervient dans un contexte complètement déprimé non seulement pour Stellantis, mais aussi pour l'ensemble de l'industrie automobile. Le nombre d'immatriculations neuves a ainsi reculé de plus de 25% au mois de janvier pour le constructeur, suivant en cela une année 2020 particulièrement difficile.

Plus que pour les actionnaires

Au printemps dernier, les usines de PSA ont dû fermer pendant quelques semaines en raison du confinement, avant la mise en place d'un protocole sanitaire. La production et les ventes ont plongé, ce qui a fait craindre à un moment que le projet de fusion avec Fiat Chrysler ne tombe à l'eau. Mais cette prime est d'importance pour PSA. Carlos Tavares a voulu ainsi dire aux salariés « toute ma reconnaissance, toute mon admiration, je veux leur dire qu'ils se sont comportés de manière admirable ».

L'an dernier à la même époque, PSA avait versé une prime d'intéressement pouvant aller jusqu'à 4.100 euros bruts pour ceux qui touchaient moins de deux fois le smic par mois. « Sur les sept dernières années, nous avons atteint l'ordre de 2,7 milliards d'euros de prime d'intéressement et de supplément d'intéressement qui ont été versés à nos salariés », précise le dirigeant qui ajoute que c'est « significativement plus » que ce qui a été versé aux actionnaires.



Tags : stellantis

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook