Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Covid-19 : l’Italie sacrifie Noël pour éviter la troisième vague





Le 7 Décembre 2020, par Paolo Garoscio

Des deux cotés des Alpes, les stratégies publiques pour faire face à la pandémie à l’approche des fêtes de Noël et du jour de l’An sont radicalement opposées : là où la France décide de déconfiner et de permettre les voyages, l’Italie prévoit de mettre le pays sous cloche quitte à sacrifier les soirées festives.


Les déplacements largement limités durant les fêtes de fin d’année en Italie

Pixabay/Free-Photos
Pixabay/Free-Photos
Le gouvernement de Giuseppe Conte a fait son choix, diamétralement opposé à celui d’Emmanuel Macron : les fêtes de Noël ne pourront quasiment pas se faire en Italie. Surtout, les Italiens ne pourront pas se déplacer comme ils le souhaitent : le nouveau protocole sanitaire national italien prévoit en effet l’interdiction des déplacements interrégionaux du 21 décembre 2020 au 6 janvier 2021.

En termes de libertés individuelles, c’est un retour en arrière temporaire : actuellement, les Italiens peuvent se déplacer entre les régions si ces dernières ne sont pas en alerte maximale, l’Italie appliquant divers niveaux d’alerte en fonction de la circulation du virus. Entre le 21 décembre 2020 et le 6 janvier 2021, seuls les déplacements nécessaires seront autorisés, comme pour le travail ou pour motif impérieux, avec une attestation. Le pays interdit également les déplacements visant à se rendre dans une résidence secondaire.

Noël et le jour de l’An : aucun déplacement autorisé

Mais le gouvernement Conte va encore plus loin : les 25 et 26 décembre 2020, ainsi que le 1er janvier 2021, tous les déplacements seront interdits en dehors de la commune de résidence. Dans les faits, le gouvernement a donc interdit les rassemblements de Noël et du Réveillon pour l’ensemble du pays.

Pour celles et ceux qui fêtent Noël et la Saint-Sylvestre en famille ou entre amis, sous réserve que ceux-ci soient des résidents de la même commune, la règle fixée est de 2 invités en dehors du foyer au maximum. Et le gouvernement prévoit également un couvre-feu à 22 heures pour éviter les déplacements de nuit et les rassemblements sur la voie publique.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook