Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La croissance mondiale devrait rebondir plus fort que prévu





Le 10 Mars 2021, par François Lapierre

L'économie mondiale devrait profiter des campagnes de vaccination en cours et surtout, du plan Biden qui vient d'être voté. L'OCDE a revu à la hausse sa prévision pour la croissance mondiale en 2021.


Des prévisions de croissance plus optimistes

Les bonnes nouvelles sont suffisamment rares pour ne pas être soulignées : en 2021, la croissance mondiale devrait s'établir à 5,6 %, selon les dernières prévisions de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Les précédentes estimations donnaient la croissance à 4,2 % : il s'agit donc d'un bond important qui s'explique par la vaccination dans les pays développés avec des produits efficaces contre le coronavirus et, a priori, ses variants. Surtout, le vote du plan Biden de 1.900 milliards de dollars est perçu comme une excellente nouvelle par l'organisation. 

À lui seul, le plan de relance américain compte pour un 1 point de pourcentage dans la hausse de 1,4 point de la prévision de croissance. Avec une croissance attendue de 6,5 %, le produit intérieur brut des États-Unis devrait doubler par rapport au niveau enregistré en décembre dernier. Et les craintes sur l'inflation n'ont pas lieu d'être : pour l'OCDE, « il y a beaucoup de marge dans l'économie avant que la demande reprenne fortement ».

Campagne de vaccination trop lente en Europe

L'organisation explique également que les perspectives économiques mondiales se sont « nettement améliorées » ces derniers mois en raison du déploiement progressif de vaccins efficaces, de l'annonce de nouvelles mesures de soutien dans certains pays et « de signes montrant que les économies s'accommodent mieux que prévu des mesures de restriction ». Cela a été le cas en France, où la contraction du PIB (-8 %) s'est finalement révélée moins forte qu'attendu (-11 %).

L'OCDE prévient toutefois que ce rebond de la croissance mondiale pourrait être entravée là où les campagnes de vaccination sont trop lentes ou pas suffisamment efficaces… Comme c'est le cas en Europe. « Nous disons qu'elle devrait accélérer sur le plan de la vaccination », indique Laurence Boone, cheffe économiste de l'organisation. « Plus vite les pays vaccinent, plus vite ils pourront rouvrir leur économie », ajoute-t-elle. En espérant que les pays européens entendent le message.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook