Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La production de bouteilles 1 litre de Perrier suspendue





Le 17 Juin 2024, par Aurélien Delacroix

La production des bouteilles de Perrier en plastique d’un litre est perturbée suite à la suspension de plusieurs puits pour désinfection. Bien que Nestlé assure la sécurité de ses produits, cette situation soulève des interrogations sur l’avenir de la célèbre marque d’eau minérale.


Suspension de la production de Perrier à Vergèze

La production de l’eau minérale Perrier, emblème de la ville de Vergèze dans le Gard, connaît actuellement de fortes perturbations. Selon des informations révélées par Le Monde et Radio France, l’usine a suspendu l’exploitation de deux puits essentiels à la production de l’eau en raison de procédures de désinfection. Nestlé, la maison mère de Perrier, a confirmé qu’elle continue de produire et de commercialiser les bouteilles de Perrier vert d'un litre, malgré les difficultés rencontrées.

« La production de Perrier 1 litre n’est pas arrêtée », a déclaré Nestlé Waters à l’Agence France-Presse, insistant sur le fait que les bouteilles produites sont toujours disponibles à la vente. Cependant, ces informations basées sur des sources internes et externes à l’entreprise, signalent que la production des bouteilles en plastique d’un litre a été suspendue pour l’été. Cela concerne principalement les bouteilles plastiques, qui représentent la majorité des volumes pour ce format.

En avril, Nestlé a déjà dû cesser d’exploiter un de ses forages à la demande de l’État après la découverte de bactéries d’origine fécale, entraînant la destruction d’au moins deux millions de bouteilles. L’exploitation de deux autres puits a également été suspendue pour désinfection, réduisant ainsi les volumes d’eau minérale disponibles pour la production des bouteilles de Perrier en plastique d’un litre.

Des problèmes de qualité de l’eau

Nestlé a annoncé qu’il s’agissait d’une « opération de maintenance régulière » et a assuré que tous ses produits « peuvent être consommés en toute sécurité ». L’entreprise a indiqué qu’elle reviendrait avec une meilleure capacité de production une fois les opérations de maintenance terminées et les stocks reconstitués.

Les syndicats de l’usine de Vergèze, contactés par l’AFP, n’ont pas souhaité commenter la situation. Toutefois, ils ont activé leur droit d’alerte en raison des inquiétudes sur l’avenir du site. L’agence régionale de santé d’Occitanie et la direction départementale de la protection des populations ont inspecté l’usine fin mai, mais les résultats de cette inspection n’ont pas été rendus publics.

L’ONG Foodwatch a critiqué le silence des autorités dans cette affaire, le qualifiant d’« inacceptable ». L’organisation de défense des consommateurs s’interroge sur les implications de cette suspension pour désinfection et sur la possibilité d’un rappel des eaux non conformes à la réglementation.

Cette situation s’ajoute à une série de difficultés pour le groupe. En début d’année, Nestlé avait admis avoir utilisé en France et en Suisse des traitements interdits sur les eaux minérales, comme la désinfection par lampe UV et la filtration sur charbon actif, pour garantir la sécurité de consommation. En plus de Perrier, Nestlé possède en France les marques Vittel, Contrex et Hépar.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook