Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les fruits et légumes de plus en plus chers





Le 24 Janvier 2022, par François Lapierre

Il revient de plus en plus cher de se nourrir sainement, déplore l'association Familles Rurales. Les prix des fruits et légumes ont ainsi bondi entre 2019 et 2021, tandis que le budget pour manger sain et équilibré ne cesse d'enfler.


Difficile de se nourrir sainement

Si une famille type (deux adultes, un ado et un enfant) devait respecter à la lettre les recommandations du Plan national Nutrition santé, son budget sera de 450 euros au minimum par mois pour les familles qui varient moins les produits mais qui se conforment à la diversité des catégories et de la saisonnalité. Pour les familles adeptes du bio, le budget explose à 1.148 euros par mois. Familles Rurales a calculé que cela représentait de 36 à 93% d'un smic mensuel.

Pour de nombreuses familles, manger sain relève donc de l'exploit. Les fruits et légumes représentent environ 30% du budget alimentation d'une famille de quatre personnes. Et les prix sont de plus en plus élevés : en moyenne, les fruits et légumes ont augmenté de 9% entre septembre 2019 et septembre 2021, alors que l'inflation a été globalement contenue dans l'alimentation.

Budget serré

Les prévisions préoccupent l'association, sachant que le coût des matières premières et de l'énergie a un impact sur le pouvoir d'achat des familles. Celles qui ont un budget déjà serré pourraient réduire leur consommation de fruits et de légumes, alors que les revenus n'augmentent pas à la même vitesse que l'inflation. 

Familles Rurales demandent aux pouvoirs publics de développer une politique « beaucoup plus ambitieuse » pour promouvoir une alimentation saine. Tous doivent pouvoir y accéder, martèle l'association qui rappelle que l'investissement dans un programme nutritionnel associant prévention et aide aux plus précaires constitue la « clé pour freiner le développement de trop nombreuses pathologies liées à la consommation de produits trop gras, trop sucrés, trop salés en trop grande quantité ».



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook