Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pékin lance une enquête antidumping sur la viande de porc européenne





Le 18 Juin 2024, par Aurélien Delacroix

Le ministère chinois du Commerce a annoncé l'ouverture d'une enquête antidumping sur les importations de viande de porc et de ses sous-produits en provenance de l'Union européenne. Cette décision fait suite à l'imposition par l'UE de droits de douane supplémentaires sur les véhicules électriques chinois, exacerbant ainsi les tensions commerciales entre les deux puissances.


Pékin riposte aux mesures européennes

Le ministère chinois du Commerce a officiellement déclaré lundi le lancement d'une enquête antidumping ciblant les importations de viande de porc et de produits dérivés provenant de l'Union européenne. Cette mesure, qui a pris effet ce lundi 17 juin, s'inscrit dans un contexte de relations commerciales tendues entre la Chine et l'UE. Le ministère précise que cette enquête, initiée après une plainte déposée par l'Association chinoise de l'élevage, pourra durer jusqu'à un an et pourrait être prolongée de six mois si nécessaire.

Cette décision intervient peu après que l'UE a annoncé l'imposition de nouveaux droits de douane sur les véhicules électriques chinois. Bruxelles, à l'issue de près de neuf mois d'enquête sur les subventions accordées par Pékin à ses fabricants de véhicules électriques, a décidé d'appliquer des droits compensateurs significatifs. Ces droits, allant de 17,4% à 38,1% selon les constructeurs, visent des entreprises comme BYD, Geely et SAIC, et s'ajoutent aux taxes existantes de 10%.

La réaction de la Chine ne s'est pas faite attendre. Le ministère chinois du Commerce a vivement critiqué les nouvelles mesures européennes, les qualifiant de « comportement purement protectionniste ». Pékin a prévenu qu'elle prendrait « toutes les mesures nécessaires pour défendre fermement ses droits légitimes ». Cette annonce fait écho à une précédente enquête antidumping ouverte par la Chine en janvier sur les brandys européens, y compris le cognac français, perçue comme une réponse aux enquêtes européennes sur les subventions chinoises.

Des enjeux économiques majeurs pour le porc européen

Les principaux fournisseurs de viande de porc à la Chine, tels que l'Espagne, la France, les Pays-Bas et le Danemark, pourraient être significativement impactés par cette enquête. La Chine représente un marché crucial pour ces pays, surtout pour les parties du porc moins prisées en Europe mais très demandées en Chine. Cette situation risque d'aggraver les tensions commerciales entre les deux blocs et d'affecter les échanges économiques dans d'autres secteurs.

La décision de la Chine de lancer cette enquête s'inscrit dans une série de mesures réciproques entre Pékin et Bruxelles, chacune tentant de protéger ses industries nationales. Pour rappel, lors de la visite du président chinois Xi Jinping en France début mai, des accords avaient été signés pour faciliter l'accès de certains produits français, notamment les intestins de porc, au marché chinois. Cependant, ces efforts de rapprochement semblent désormais compromis par les récentes escalades tarifaires.

L'issue de cette enquête antidumping sera scrutée de près par les exportateurs européens de viande de porc. Une éventuelle imposition de droits antidumping sur ces produits pourrait redéfinir les flux commerciaux et obliger les entreprises européennes à rechercher de nouveaux marchés pour compenser la perte du marché chinois. D'un autre côté, la Chine pourrait intensifier ses efforts pour trouver d'autres fournisseurs ou augmenter sa production nationale afin de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations européennes.



Tags : Chine, porc

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook