Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Gaz de schiste : l’Allemagne veut mieux encadrer la fracturation hydraulique





Le 6 Juin 2014, par

La course au gaz de schiste en Europe continue même si aux Etats-Unis les nouvelles estimations de l’Agence Internationale de l’Energie ont complètement changé la donne, réduisant de plus de 90% les réserves effectives en hydrocarbures non conventionnels. L’Allemagne a annoncé vouloir revoir sa législation sur la fracturation hydraulique, technique controversée permettant d’extraire le gaz emprisonné dans la roche mère, pour mieux en encadrer la pratique.


cc/Flickr/JustinWoolford
cc/Flickr/JustinWoolford
L’annonce de la part de la ministre de l’Environnement, Barbara Hendricks, a fait l’effet d’une bombe : alors que la technique de fracturation hydraulique fait l’objet d’un moratoire depuis désormais deux ans outre-Rhin, une nouvelle législation pourrait voir le jour en 2015. But de la manœuvre : rendre la technique plus sûre à l’égard de l’environnement.
 
Le gouvernement allemand a de suite voulu calmer les tensions déclarant qu’il ne s’agissait pas d’un feu vert pour l’extraction du gaz de schiste, mais les écologistes y voient là clairement le début d’un travail allant en ce sens. Or le gaz de schiste est extrêmement polluant, autant au niveau des nappes phréatiques qu’au niveau des émissions de méthane dans l’atmosphère. Ce sont là les raisons principales de l’interdiction de cette technique en France, motivée par le principe de précaution.
 
Officiellement, la nouvelle législation ne devrait concerner que les forages de « tight gas », forages très profonds nécessitant cette technique pour atteindre les poches de gaz étanches sous la surface de la terre.
 
Mais une lettre du ministre de l’Economie Sigmar Gabriel adressé à la commission des finances du Bundestag et qui a fuité indiquerait que l’autorisation de l’extraction du gaz de schiste est bien un projet du gouvernement. 
 
Selon le projet de loi, seules les zones humides protégées seraient exemptes de la possibilité d’utiliser la technique de fracturation hydraulique. Or celles-ci ne représentent que 14% du territoire allemand.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur



1.Posté par Domi65 le 07/06/2014 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Or le gaz de schiste est extrêmement polluant »

S'il est polluant, alors il faut absolument le sortir de là ou il est ! Vive son extraction !

Vous avez certainement voulu dire que c'est son extraction qui est polluante, mais attention, certains raccourcis de langage font qu'on peut exprimer l'idée contraire que celle qu'on désire.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook