Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Euro 2024 : un impact économique négatif pour l'Allemagne ?





Le 17 Juin 2024, par La rédaction

Alors que l’Allemagne s'apprête à accueillir l’Euro 2024, les attentes économiques autour de cet événement sportif sont mitigées. Bien que le tourisme enregistre un bond significatif, les effets sur la croissance économique globale demeurent incertains, voire négatifs.


Une bouffée d'air frais pour le tourisme

L’Allemagne se prépare à accueillir l’Euro 2024, un événement sportif majeur qui devrait attirer plus de 600.000 touristes étrangers et générer 1,5 million de nuitées supplémentaires. Ces chiffres, basés sur l'expérience de la Coupe du monde de 2006 en Allemagne, laissent entrevoir des retombées économiques favorables pour le secteur du tourisme. Selon l'institut IFO, ce surcroît d'activité touristique pourrait rapporter un milliard d'euros de recettes supplémentaires, représentant environ 0,1 % de performance économique en plus au deuxième trimestre de l'année.

Cependant, l'institut munichois reste prudent quant à l’impact global de l’Euro 2024 sur l’économie allemande. Timo Wollmershäuser, de l’IFO, souligne que « les effets de ce type de grands événements sont plutôt faibles, exception faite du tourisme ». Cette injection financière pourrait donner un coup de pouce bienvenu à l’économie allemande, qui peine à retrouver son dynamisme après les perturbations causées par la pandémie de Covid-19 et les coûts élevés de l'énergie.

Croissance économique modeste pour l'Allemagne

Malgré les attentes en matière de tourisme, l’impact économique de l’Euro 2024 sur la croissance globale de l’Allemagne est jugé négligeable par de nombreux experts. Les Allemands sont certes susceptibles de dépenser davantage dans l'hôtellerie, la restauration et le commerce de détail alimentaire pendant les matchs, mais ces dépenses seront compensées par une réduction d’autres postes de consommation. Ainsi, selon l’IFO, la consommation privée globale ne progressera pratiquement pas.

Matthias Fett, journaliste au Spiegel et ancien économiste, va plus loin en affirmant que les tournois continentaux peuvent avoir un effet négatif sur la croissance. Selon ses observations, le PIB par habitant des pays hôtes diminue en moyenne de plus de trois quarts de point de pourcentage lors des championnats d'Europe par rapport aux périodes sans tournois. Cette tendance pourrait se vérifier en Allemagne, qui n'a pas investi autant dans ses infrastructures pour l'Euro 2024 que pour la Coupe du monde de 2006. À cette époque, des investissements considérables avaient été réalisés dans la construction de routes et de stades.

Le ministère allemand de l'Économie partage également cette analyse. Bien que l’Euro de football stimule temporairement le tourisme et l'hôtellerie-restauration, une reprise économique durable nécessitera une « large reprise de la demande intérieure » et une « stimulation plus importante et notable du commerce extérieur », selon un bulletin économique publié récemment.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook