Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Football : la France championne du monde, un impact modeste sur la croissance





Le 16 Juillet 2018, par

C’est donc la France qui a remporté la finale de la coupe du monde de football. Une victoire aux dépends de la Croatie qui sera synonyme de rebond de l’activité économique, espère le gouvernement. Dans les faits, l’impact de ce titre sera sans doute bien moins fort.


L’euphorie qui suit une victoire de l’équipe de France dans le tournoi de football le plus important au monde pousse les consommateurs à dépenser sans compter. Un mécanisme qui s’est produit en 1998 après le décrochage de la première étoile, et qui se reproduira de nouveau cet été, sans aucun doute. Après tout, la consommation repose sur la confiance, et quoi de mieux qu’une victoire dans le mondial pour regonfler le moral des consommateurs ? Il faut toutefois garder la tête froide. Le chef économiste de l’assureur crédit Euler Hermes, interrogé par Reuters, a ainsi estimé que la seconde étoile engendrera 0,1 point de croissance supplémentaire.

Cela n’a rien de négligeable, en particulier dans un contexte où les estimations de croissance pour la France sont revues à la baisse, que ce soit par l’Insee, la Banque de France, ou encore par la Commission européenne. Bruxelles prévoit ainsi une progression du PIB de 1,7% pour 2018. Le gouvernement reste lui çampé sur sa prévision de 2% pour cette année, un objectif encore maintenu par Bruno Le Maire pendant une interview sur France 2.

Le ministre de l’Économie avait alors expliqué que la croissance économique reposait sur « de la confiance et une victoire en Coupe du monde, ça donne de la confiance en soi aux Français ». « Il y a une part d'irrationnel dans l'économie qui tient à la confiance en soi, qui tient à l'envie, qui tient à l'enthousiasme et c'est tout ce que nous apporte cette Coupe du monde », a-t-il poursuivi. À court terme, on peut espérer en effet une légère hausse de la consommation, mais sur le plus long terme, il ne faut pas trop attendre de miracle même si cette victoire est bonne pour l’image du pays ainsi que pour... Emmanuel Macron.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : football

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook