Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le cognac, toujours aussi apprécié aux États-Unis





Le 14 Août 2018, par

Le cognac s'exporte bien, tout particulièrement aux États-Unis où l'alcool produit en France rencontre de plus en plus d'adeptes. Les producteurs ont su s'adapter à la demande locale, rappelle le Bureau national interprofessionnel du cognac.


Les exportations du cognac sont une fois encore en hausse : entre le 1er août 2017 et le 31 juillet de cette année, sur les 206 millions de bouteilles expédiées partout dans le monde, les États-Unis en ont importé 86,5 millions. Outre-Atlantique, cela représente une croissance de 9,9% par rapport à l'exercice précédent. Depuis une quinzaine d'années, le cognac poursuit sa conquête américaine, bien aidé par… le rap. Les artistes du hip-hop apprécient cet alcool et ils n'hésitent pas à en faire la promotion dans leurs clips. Les producteurs français se sont mis au diapason de cette clientèle, récoltant les fruits d'une stratégie marketing bien pensée.

Pour Patrice Pinet, président de Courvoisier et à la tête du Syndicat des maisons de cognac, « c'est un phénomène culturel. Quand une communauté musicale s'empare d'un produit, il est sûr que ça aide beaucoup. Il y a eu le jazz dans les années 30 mais aujourd'hui c'est le rap et ça a permis d'asseoir la réputation du cognac dans les communautés jeunes et afro-américaines où on trouve de grands consommateurs », explique-t-il à Reuters. Cela n'empêche pas les producteurs de s'intéresser à d'autres marchés.

Derrière les États-Unis, c'est l'Asie qui représente une terre d'exportation avec 60,9 millions de bouteilles. Singapour et la Chine, avec respectivement 26,6 millions et 26,2 millions de bouteilles, représentent des marchés très importants également. Le Bureau national interprofessionnel du cognac relève que le cognac représente 70% des revenus générés par les exportations de spiritueux lors du dernier exercice, soit un total de 3,2 milliards d'euros (les volumes exportés ont augmenté de 8,2% sur un an).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : cognac

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook