Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pour le FMI, la crise du coronavirus sera pire que celle de 2008





Le 24 Mars 2020, par Paolo Garoscio

Il est désormais clair que l’année 2020 sera une année noire sur le plan de la croissance mondiale. Le gouvernement français s’est plié à l’évidence et s’attend à une récession même supérieure à celle initialement prévue de 1%. Le FMI donne raison aux gouvernements européens, mais donne également une petite lueur d’espoir : la crise sera forte, mais pas de longue durée.


Une crise plus importante que celle de 2008

Dans un communiqué de presse publié lundi 23 mars 2020, et qui fait suite à une réunion avec les membres du G7, le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé les craintes des gouvernements concernant la croissance mondiale. Le FMI s’attend à une récession mondiale à la suite de la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19.

Le FMI juge même que la crise économique serait supérieure à celle engendrée par la crise des subprimes en 2008 qui a conduit le monde à une récession de 0,6% en 2009, récession qui a par ailleurs touché de manière plus importante les pays industrialisés avec des récessions supérieures à 3% et même 4% dans la zone euro. Cette précision semble conforme aux analyses de l’Allemagne qui, contrairement à la France, s’attend à 5% de récession pour 2020.

Une crise globale, mais de courte durée

Si le FMI avertit les pays du G7, il estime toutefois que la crise sera de courte durée. Certes, elle sera plus importante que celle de 2008 notamment, car la Chine est fortement impactée alors qu’elle avait été globalement épargnée par la crise de 2008-2009, mais la crise du coronavirus est de toute autre nature.

Là où la crise des subprimes était structurelle, car liée à des prêts bancaires toxiques, la crise sanitaire du coronavirus ne fait que mettre en pause l’économie mondiale. « Nous nous attendons à une reprise en 2021 » écrit le FMI qui précise que « l'impact économique est et sera grave, mais plus le virus est arrêté rapidement, plus la reprise sera rapide et forte ».

 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"














Rss
Twitter
Facebook