Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quel est le budget pour vivre décemment ?





Le 6 Mars 2015, par

Quel salaire faut-il avoir pour vivre convenablement aujourd’hui en France ? L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) a sorti la calculatrice.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
D’après cet organisme, une personne seule, vivant dans un logement social dans une ville moyenne doit gagner 1 424 euros. Un couple avec deux enfants doit générer 3 284 euros. Ce rapport annuel a été élaboré avec l’aide d’experts et de citoyens en prenant pour référence les villes de Tours et de Dijon.

Partir en vacances deux semaines par an, pratiquer des activités physiques et culturelles, dîner avec des amis, acheter des cadeaux, conduire une voiture d’occasion, sans oublier les achats indispensables pour la vie de tous les jours (hygiène, alimentation…) : tout cela a été pris en compte et dûment calculé.

Le calcul de ces budgets permet de déterminer la pauvreté de certaines catégories de foyers. Les familles monoparentales sont ainsi pauvres à 55% (le seuil de pauvreté se situant à 987 euros par mois), et ne possèdent pas de moyens suffisants pour vivre décemment à 40%. Les couples avec deux enfants sont 12% à vivre dans la pauvreté. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : budget, salaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook