Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quel est le budget pour vivre décemment ?





Le 6 Mars 2015, par Olivier Sancerre

Quel salaire faut-il avoir pour vivre convenablement aujourd’hui en France ? L’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale (ONPES) a sorti la calculatrice.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
D’après cet organisme, une personne seule, vivant dans un logement social dans une ville moyenne doit gagner 1 424 euros. Un couple avec deux enfants doit générer 3 284 euros. Ce rapport annuel a été élaboré avec l’aide d’experts et de citoyens en prenant pour référence les villes de Tours et de Dijon.

Partir en vacances deux semaines par an, pratiquer des activités physiques et culturelles, dîner avec des amis, acheter des cadeaux, conduire une voiture d’occasion, sans oublier les achats indispensables pour la vie de tous les jours (hygiène, alimentation…) : tout cela a été pris en compte et dûment calculé.

Le calcul de ces budgets permet de déterminer la pauvreté de certaines catégories de foyers. Les familles monoparentales sont ainsi pauvres à 55% (le seuil de pauvreté se situant à 987 euros par mois), et ne possèdent pas de moyens suffisants pour vivre décemment à 40%. Les couples avec deux enfants sont 12% à vivre dans la pauvreté. 



Tags : budget, salaire

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook