Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : la prime à la conversion prolongée en 2021





Le 7 Septembre 2020, par La rédaction

Les constructeurs automobiles peuvent continuer à compter sur les dispositifs d'aides à l'achat de véhicules neufs de l'État. La prime à la conversion et le bonus écologique seront ainsi reconduits en 2021.


Les aides à l'achat prorogées

La prime à la conversion pour l'acquisition d'un véhicule thermique récent ou d'une voiture électrique avait été mise en place début juin pour relancer les ventes d'un marché automobile au fond du trou après le confinement. Le succès du dispositif, accompagné par le bonus écologique, a été tel que les 200.000 primes allouées ont été épuisées très rapidement. La prime a été reconduite début août, mais avec des montants moins généreux et des critères resserrés. Bruno Le Maire, devant les caméras de BFM TV, a confirmé que la prime à la conversion ainsi que le bonus écologique seront prolongés l'année prochaine, « avec des montants qui seront différents ».

Le ministre de l'Économie explique que les montants alloués ne seront pas plus importants, « mais il y aura toujours des primes sur les véhicules électriques très significatives, des primes sur les véhicules hybrides rechargeables très significatives ». Ces dispositifs sont particulièrement prisés des automobilistes, et aussi très appréciés par les constructeurs qui peuvent ainsi afficher des étiquettes moins élevés pour les voitures électriques et hybrides. Mais voilà, ils coûtent cher à l'État.

Un coût pour l'État

En 2019, les diverses aides à l'achat automobile avaient représenté un coût de 1,15 milliard d'euros aux finances publiques. 823 millions d'euros ont été engloutis par la seule prime à la conversion. Avant la crise sanitaire, le gouvernement avait prévu une enveloppe de 395 millions d'euros pour cette mesure. Mais la bonification du dispositif après le confinement a gonflé le budget à 1,9 milliard d'euros.

Bruno Le Maire n'a pas voulu entrer dans les détails, qui feront l'objet de discussions dans les prochaines semaines alors que le prochain projet de finances se précise. Le maintien de la prime à la conversion, sous une forme ou une autre, sera vécu comme une bonne nouvelle par l'ensemble de la filière car elle permet de soutenir la demande. Généralement, à la fin d'un tel dispositif, le marché a tendance à s'enfoncer, et celui-ci n'est pas en très grande forme : 1,65 million de véhicules seront vendus cette année, selon les estimations. L'an dernier, le volume avait été de 2,2 millions…



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook