Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les bars et les restaurants ne rouvriront pas le 20 janvier





Le 6 Janvier 2021, par François Lapierre

Il n'y aura pas de réouverture des bars et des restaurants le 20 janvier, en raison de la recrudescence des cas de contamination. Les restaurateurs et les hôteliers sont résignés.


Les professionnels résignés

Les consultations menées ce mardi par Bruno Le Maire avec les représentants des restaurateurs et des hôteliers ne leur ont guère laissé d'espoir : « On oublie la réouverture le 20 janvier », a expliqué Didier Chenet, président du GNI (indépendants de l'hôtellerie restauration), auprès de l'AFP. Il a ajouté que c'était difficile de ne pas avoir de perspectives, mais qu'en revanche il a eu le sentiment d'un soutien très ferme de la part du ministre de l'Économie « jusqu'à ce que la situation sanitaire soit rétablie ». C'est là que le bât blesse : les cas de contaminations demeurent très élevés et la campagne de vaccination ne donnera des résultats tangibles que d'ici plusieurs semaines.

Les mesures de soutien devraient donc se prolonger pour les bars et les restaurants. Les professionnels souhaitent en particulier l'élargissement de l'accès au fonds de solidarité pour faire en sorte que davantage d'établissements regroupés dans des holdings puissent en bénéficier. Le chômage partiel devrait se poursuivre au moins jusqu'en juin 2021. Les restaurateurs et les hôteliers espèrent pouvoir rouvrir entre-temps, mais ils soulignent que l'activité ne reprendra pas du jour au lendemain.

Soutien du gouvernement

C'est tout un secteur qui est en danger de mort. En 2020, le taux d'occupation des hôtels n'a été que de 33% en France alors que le seuil de rentabilité tourne autour de 60%. Pour les restaurants, qui sont restés fermés une bonne partie de l'année, la situation est tout aussi catastrophique en termes de fréquentation. Les mesures de soutien du gouvernement permettent à ces entreprises de ne pas sombrer complètement.

En plus du GNI, Bruno Le Maire et Alain Griset, ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, ont reçu l'Umih qui est le principal syndicat de l'hôtellerie-restauration, ainsi que le GNC (chaînes hôtelières) et le SNARR (alimentation et restauration rapide). Ces entreprises représentent des milliers de salariés partout en France qui souhaitent reprendre le travail le plus rapidement possible.



Tags : hôtellerie

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Merci Donald !

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.













Rss
Twitter
Facebook