Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les industriels français engagés dans la lutte contre le coronavirus





Le 18 Mars 2020, par François Lapierre

Les industriels français se mobilisent pour soutenir la lutte contre le coronavirus. LVMH a réorienté sa production pour fabriquer du gel hydroalcoolique, Pernod Ricard offre des dizaines de milliers de litres d'alcool.


LVMH fabrique du gel hydroalcoolique

La « guerre » sanitaire contre le COVID-19 menée par de nombreux pays, et singulièrement la France, nécessite des munitions. Dans le cas de la lutte au coronavirus, une des armes est le gel hydroalcoolique, une denrée précieuse qu'il est très difficile de se procurer. C'est pourquoi plusieurs industriels se mobilisent et adaptent leur appareil de production, comme c'est le cas pour LVMH : trois sites du géant du luxe qui fabriquent habituellement les grands parfums de grandes marques produisent désormais du gel désinfectant destiné aux hôpitaux. C'est le cas également de Tereos, deuxième sucrier mondial (le sucre Béghin-Say), qui va « engager cinq de ses usines dans la fabrication du gel hydroalcoolique ».

Cette production pourra atteindre 11.000 litres par semaine. Elle sera offerte gratuitement aux hôpitaux et aux agences régionales de santé. Du côté de Cristal Union, autre sucrier, une usine va fabriquer de l'alcool éthylique pour l'industrie pharmaceutique et des biotechs. Le géant des spiritueux Pernod Ricard a annoncé un don de 70.000 litres d'alcool pur au laboratoire Cooper, le premier fournisseur de gels hydroalcooliques en pharmacie.

Pernod Ricard donne de l'alcool

Le communiqué explique que ce don va permettre d'accroître les livraisons d'alcool du laboratoire aux pharmacies qui peuvent désormais produire leur gel hydroalcoolique. Ces dizaines de milliers de litres d'alcool vont générer « environ 1,8 million de flacons individuels de 50 ml ». Cooper s'engage par ailleurs à « reverser l’équivalent du don à des associations en lien avec le secteur de la santé ».

Pernod Ricard, présent un peu partout dans le monde, mobilise ses marques comme en Suède avec Absolut Vodka, en Irlande (Irish Distillers), en Espagne ou encore aux États-Unis pour donner un coup de main aux autorités sanitaires. Absolut Vodka a ainsi fait un don substantiel d'alcool pour fabriquer du gel désinfectant.



Tags : coronavirus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"




Les entretiens du JDE

Madelin ou domino ?

L’esprit guerrier des soignants nous sauvera,

Pourrons-nous compter sur les banques ?

#Polanski : l’humiliation de Polanski dessert les femmes !

L’immédiateté et la viralité de l’information ont provoqué des changements radicaux dans nos comportements

Pourquoi l’éco sera pire que le franc CFA.

Alexis Duval, Tereos : « l’avenir de l’industrie sucrière européenne passe par une stratégie internationale »

Nous avons souhaité créer un magazine africain réellement indépendant












Rss
Twitter
Facebook