Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France est le troisième marché européen pour les véhicules électrifiés





Le 13 Août 2019, par

La France est le troisième marché de l'automobile électrifiée en Europe, devant le Royaume-Uni, mais loin derrière la Norvège qui reste le pays où ces véhicules sont les plus populaires.


Sur les six premiers mois de l'année, il s'est vendu 29 000 véhicules électrifiés en France, dont 21 000 voitures 100% électriques et près de 8 000 hybrides rechargeables. Cela positionne l'Hexagone à la troisième place sur le marché européen, derrière l'Allemagne qui a immatriculé 47 500 véhicules électrifiés, dont 31 300 entièrement électriques. Si la France est devant le Royaume-Uni et les Pays-Bas, l'Allemagne passe donc devant, et largement, alors que le pays était encore loin derrière en 2017 (15 000 immatriculations de plus de ce côté-ci du Rhin). Un changement qui s'explique peut-être par la prolifération des bornes de recharge.

On compte en effet 28 400 bornes de recharge en Allemagne, ce qui place le pays derrière les Pays-Bas (39 200 bornes), mais devant la Norvège (12 600 points de recharge). La Norvège est pourtant le plus important marché européen pour les véhicules électrifiés : au premier semestre, il s'y est écoulé 32 500 véhicules 100% électriques (soit 75% de plus d'une année sur l'autre). La part de marché de l'électrique y est de 21,9%, c'est le niveau le plus élevé en Europe.

Les autorités norvégiennes ont multiplié les avantages, que ce soit les taxes à l'importation (elles sont nulles), les frais d'immatriculation inexistants, la gratuité des péages pour les autoroutes, et des bornes de recharge sans frais. La France n'offre pas tout cela, mais le pays peut se réconforter en constatant que la Zoé de Renault a représenté 15,1% du marché, derrière Tesla qui possède un quart du marché européen.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook