Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Total change de nom et veut devenir plus vert





Le 11 Février 2021, par François Lapierre

Le groupe Total change de nom pour mieux refléter la réalité de son activité. Le pétrole ne représentera plus qu'un tiers de son chiffre d'affaires à l'horizon 2030. Et l'entreprise a des ambitions vertes.


Le pétrole de moins en moins important

Total devient TotalEnergies. Un changement de nom qui reflète une réalité : le pétrole, le cœur de métier de l'entreprise, ne pèsera plus qu'un tiers de son chiffre d'affaires à l'horizon 2030. Le groupe nourrit une forte ambition en matière d'énergies renouvelables et durables : « Nous nous transformons en une compagnie énergétique au sens large, afin de relever le défi de la transition énergétique : produire davantage d'énergie tout en émettant moins de gaz à effet de serre », explique TotalEnergies dans un communiqué.

Patrick Pouyanné, le PDG du groupe, a déjà eu l'occasion d'annoncer que TotalEnergies sera carbo-neutre d'ici 2050. Une gageure pour une entreprise dont le pétrole et les hydrocarbures sont toujours si importants. La crise sanitaire a fait plonger l'activité économique partout dans le monde, ce qui a pesé fortement sur la consommation d'or noir. On a même vu le cours du baril plonger en territoire négatif.

Lutter contre le réchauffement climatique

Toutes les pétrolières ont subi la déflagration, et Total n'y a pas échappé : les bénéfices ont reculé à 7 milliards d'euros en 2020, contre 11 milliards l'année précédente. Et les difficultés du pétrole ne sont pas terminées : le trafic aérien ne retrouvera pas son niveau d'activité d'avant crise avant 2024. Et puis la volonté très forte de nombreux États de lutter contre le réchauffement climatique ne va pas s'éteindre de si tôt, bien au contraire : les groupes pétroliers doivent donc se mettre au diapason.

Car les consommateurs eux aussi ont changé leurs habitudes. Que ce soit pour les entreprises qui tentent de limiter leur consommation de carburants et d'énergies traditionnelles, ou pour les individus qui sont de plus en plus tentés par les voitures électriques et hybrides. Des changements de fond donc, que les pétrolières comme Total doivent accompagner. L'énergie verte est désormais au centre de l'attention de l'entreprise, et c'est le cas aussi chez ses concurrents.



Tags : total

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook