Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les carburants toujours plus chers à la pompe





Le 16 Juin 2020, par François Lapierre

À quelques semaines des vacances d'été, voici une mauvaise nouvelle pour les automobilistes rêvant d'une escapade au soleil : les prix à la pompe sont à la hausse.


Le diesel dépasse 1,20 € le litre

Le dernier relevé hebdomadaire du ministère de la Transition écologique confirme la hausse des prix des carburants dans les stations-services perçue ces dernières semaines. Le litre de diesel, carburant le plus vendu en France avec 80% des volumes, a augmenté de 1,8 centime, ce qui le fait passer au-delà du seuil de 1,20 euro (1,209 euro précisément). Le carburant sans plomb 95 est plus cher de 2,4 centimes, à 1,313 euro le litre. Le SP98 prend 2,5 centimes sur une semaine et s'affiche à 1,369 euro du litre. Le SP95 avec jusqu'à 10% d'éthanol est plus cher de 2,5 centimes, avec un litre à 1,296 euro. 

La hausse du prix du diesel est particulièrement sensible, puisqu'elle s'établit à 5,1 centimes depuis le plus bas enregistré le 15 mai. Voilà qui n'est pas de très bon augure pour tous ceux qui préparent les vacances : la demande va aller en augmentant, entraînant avec elle la hausse des prix à la pompe. Si les prix ne progressent pas en faveur du pouvoir d'achat des automobilistes, il faut néanmoins rappeler que ces tarifs restent toujours assez bas par rapport au début de l'année : à l'époque, le litre de diesel coûtait 1,47 euro en moyenne.

Les cours du brut en baisse

Néanmoins, on peut espérer que les tarifs des carburants en auront bientôt terminé de leur progression : la remontée des cours du pétrole au mois de mai a été répercutée, et ils sont désormais en recul. Mais si les prix des carburants à la pompe sont évidemment indexés sur celui des cours du brut, ce n'est pas le seul élément à entrer en prise de compte. Le niveau des taxes compte également et comme chacun sait, il est très élevé en France. 

Pour le plus long terme, il est difficile de savoir dans quel sens les prix vont évoluer. Les cours se sont certes repliés alors que la reprise économique s'annonce plus lente et plus progressive qu'espéré. Mais les restrictions de production mises en œuvre par les pays producteurs de pétrole pourraient aider à faire remonter les cours du pétrole.



Tags : carburants

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »













Rss
Twitter
Facebook