Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« Gilets jaunes » : pas de progression des défaillances d'entreprises





Le 10 Juillet 2019, par Olivier Sancerre

Le mouvement des « gilets jaunes » avait fait craindre une recrudescence des défaillances d'entreprises. Les blocages et les manifestations hebdomadaires auraient pu pousser bon nombre de petites sociétés à mettre la clé sous la porte.


Mais dans les faits, les entreprises ont visiblement tenu le coup. C'est le constat dressé par Thomas Courbe, le directeur général des entreprises, en marge du rapport annuel de l'organisation. « Pour l'instant il n'y a pas de défaillances accrues liées aux 'Gilets jaunes', notamment dans le commerce », a-t-il rassuré. Il y avait pourtant de quoi craindre de nombreuses disparitions d'entreprises. Le mouvement a eu pour effet de bloquer des points d'accès vers les commerces des centres-villes et des zones commerciales pendant de longues semaines, en particulier en fin d'année durant la période des fêtes. Mais le plan de soutien mis en place par le gouvernement a permis de limiter la casse.

C'est du moins le constat de Thomas Courbe. Les chefs d'entreprises touchés par le mouvement des « gilets jaunes » avaient jusqu'à la fin du mois de juin pour demander le report de leurs échéances sociales et fiscales ; un dispositif d'exonération fiscale avait même été mis en œuvre pour soutenir les entreprises les plus touchées. Ce dernier a cependant été peu utilisé car « peu demandé », selon le directeur. Pour le reste, les montants « significatifs » des cumuls des étalements des échéances se sont montés à 112 millions d'euros pour le social et 104 millions pour le fiscal.

Ce train de mesures a donc permis aux commerçants et aux artisans, les principales cibles du plan de soutien, de ne pas complètement plonger malgré les difficultés. « On a le sentiment qu'effectivement il n'y a pas d'impact microéconomique massif », admet Thomas Courbe, qui prévient toutefois qu'il reste difficile de faire des estimations à ce stade. Le véritable impact des « gilets jaunes » sur les entreprises de proximité reste donc à établir.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook