Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

« Gilets jaunes » : un « scandale absolu » selon Gérald Darmanin





Le 19 Mars 2019, par La Rédaction

Le mouvement des « gilets jaunes » a été qualifié de « scandale absolu » par Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics au micro de LCI.


Le coût économique de la crise sociale des « gilets jaunes » représente 0,2 point de croissance en moins pour la France, selon le décompte de Gérald Darmanin. C’est « 4 milliards d’euros », illustre-t-il. Le ministre déplore le mouvement, ce d’autant que « la croissance française est forte, 1,4% cette année. C'est mieux que l'Allemagne. Ça montre la qualité de la politique économique que nous menons. On aurait peut-être 1,6% ou 1,7% s'il n'y avait pas le mouvement des gilets jaunes », explique-t-il. Sur le front du marché du travail, cette crise a coûté « plusieurs dizaines de milliers d’emplois (…) au vu de la croissance que nous avons ».

La situation provoquée par les « gilets jaunes » est un « scandale absolu », selon Gérald Darmanin. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, avait annoncé en janvier que 58 000 salariés étaient concernés par les mesures de chômage partiel provoqué par les manifestations et les blocages. La Fédération française de l’assurance a calculé que les dégâts provoqués par les violences en marge des cortèges coûteront 170 millions d’euros. Et c’est sans compter la journée du 16 mars avec ses magasins brûlés sur les Champs-Élysées.

D’ailleurs, ce samedi de tous les dangers n’a pas contribué à redorer l’image de la France à l’étranger. Pour Gérald Darmanin, ces dégradations sont « inacceptables » : « Quelle image donnons-nous aux investisseurs ? On attaque l'image de notre pays, du tourisme ». La réponse du gouvernement en la matière, c’est de dire à ces investisseurs que les réformes sont faites, que les impôts baissent, et que les violences prendront fin. Des mesures sécuritaires ont été annoncées par l’exécutif en début de semaine.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook