Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​5 patrons français ont touché plus de 10 millions en 2015





Le 10 Novembre 2016, par

Voilà une information qui ne devrait pas manquer de créer à nouveau un débat sur les gros salaires du patronat français alors que l'Insee a publié, ce mois de novembre 2016, une étude montrant que la moitié des ménages ne possède qu'un patrimoine inférieur à 158 000 euros. Selon le cabinet Proxinvest le nombre de patrons ayant touché plus de 10 millions d'euros en France a été au plus haut en 2015, du jamais vu depuis près de 10 ans.


cc/pixabay
cc/pixabay
L'étude du cabinet Proxinvest publié jeudi 10 novembre 2016 dévoile que la rémunération moyenne des patrons du SBF120, les 120 plus grosses entreprises de France, a augmenté de 20 % en 2015 par rapport à 2014. En moyenne, un patron d'une de ces entreprises touche 3,5 millions d'euros (5 millions pour les patrons du CAC40).

Le patron le mieux payé de France est Olivier Brandicourt. Arrivé en 2015 à la tête du laboratoire pharmaceutique Sanofi, il a bénéficié d'un bonus de bienvenue de 7,2 millions d'euros qui a quasiment doublé son salaire en 2015. Il a touché quelques 16,8 millions d'euros en tout.

Deuxième au classement, Gilles Gobin, fondateur de Rubis. Malgré une rémunération déclarée de seulement 2,3 millions d'euros il a touché 16,4 millions d'euros en 2015 au total grâce au dividende d'associé commandité, soit 14,1 millions d'euros.

Sur la troisième marche du podium de l'année 2015 on trouve celui qui est généralement le patron le mieux payé de France, Carlos Ghosn. A la tête de Nissan et Renault, et bientôt de Mitsubishi, il a touché 15,6 millions d'euros au titre de l'exercice de ses fonctions pour l'année 2015. Il devrait retrouver, en toute logique, la première place du classement en 2016.

Bernard Charlès, directeur général de Dassault Systèmes, arrive à la quatrième place avec 14,1 millions d'euros touchés à la suite d'un programme "d'association au capital" note Proxinvest. Le dernier des patrons français à avoir touché plus de 10 millions d'euros en 2015, 10,4 millions pour être exacte, est Jean-Pascal Tricoire, PDG de Schneider Electric. Sa rémunération a augmenté de 86 % sur un an à la suite de sa décision d'abandonner son régime de retraite supplémentaire.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook