Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​800 000 chômeurs et le FN en 2017 : les prophéties de Montebourg





Le 24 Février 2015, par

L'ancien ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg est devenu, depuis sa sortie fracassante du gouvernement Valls I, professeur à l'Université de Princeton à New York et entrepreneur. Ce qui ne l'empêche cependant pas de critiquer ouvertement ses anciens collègues et le gouvernement. Lors d'une conférence qu'il a tenue à Princeton il donne ses pronostics pour l'année 2017 et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne voit pas les choses avec optimisme.


Shuttestock/Economiematin
Shuttestock/Economiematin
Pour Arnaud Montebourg, c'est simple : "les Français et les européens sont sur la mauvaise pente" et il va falloir redresser le tir. Sinon lors des présidentielles de 2017 en France, soit à la fin du quinquennat de François Hollande, quelque chose de surprenant et d'inquiétant pourrait survenir : la montée du FN pourrait se concrétiser.

La politique du gouvernement est "suicidaire" pour l'ancien ministre qui lance un "appel solennel" à tous les membres du gouvernement et aux politiques européens. Il leur demande de "cesser ces erreurs de politique économique". S'ils ne le font pas, voilà ce que prédit Arnaud Montebourg :

"Nous finirons le quinquennat avec 800 000 chômeurs de plus. Donc c'est le Front National au bout du chemin". Une prophétie qui pourrait se réaliser, le Front National étant crédité de bons scores aux prochaines départementales.

Une mauvaise nouvelle pour François Hollande sur qui pèse encore un risque de sanction économique de la part de l’Union Européenne pour les résultats, non atteints, de réduction des déficits dans le cadre du Pacte de Stabilité. La sanction, qui peut atteindre 4 milliards d'euros, tombera, si elle tombe, fin février. Paris et Bruxelles sont en train de fortement discuter à ce sujet, le Commissaire aux Affaires Economiques de l'Union Européenne n'étant personne d'autre que l'ancien ministre de l'Economie Pierre Moscovici.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook