Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Areva va supprimer 6000 emplois dans le monde





Le 7 Mai 2015, par

Fortement impacté par divers retards de chantiers, donc l'EPR de Flamanville frappé par un défaut de construction qui pourrait mettre le projet à l'arrêt, Areva ne peut plus continuer avec ses quelques4 milliards d'euros de frais de personnel. C'est quasiment la moitié de son chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros qui y passe et le nucléaire n'a plus réellement la cote.


shutterstock/economiematin
shutterstock/economiematin
Du coup le groupe ne peut faire autre chose que supprimer des emplois bien que cette suppression ne devrait pas entraîner beaucoup de licenciements. Etalée sur 2 ans, d'ici 2017, la suppression compte beaucoup sur des départs volontaires et des départs à la retraite pour ne pas peser sur la situation de l'emploi en France. Mais il ne fait aucun doute que certains employés d'Areva vont pointer chez Pôle Emploi.

Au total, selon le groupe, entre 5 000 et 6 000 emplois seront supprimés dans le monde dont 3 000 à 4 000 dans l'Hexagone. C'est plus que ce à quoi s'attendaient les syndicats qui n'espéraient qu'une suppression d'emplois de 2 500 postes.

Afin de redresser ses comptes, suivant les rumeurs qui ont couru en ce mois de mai 2015, Areva pourrait même ouvrir son capital, à 87% public, à d'autres entreprises. En particulier son activité minière, la moins stratégique en termes de secrets industriels. Certains groupes chinois seraient d'ailleurs intéressés par le géant du nucléaire français


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art market



Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

L’avenir de l’Europe passe par la Culture

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"








Opinion

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !

Transition énergétique : arrêtez d’emmerder les français !
Depuis des années, nous entendons parler de la fin du monde. Les gaz à effet de serre produits par les pays industriels aboutiraient à terme à la disparition de la vie sur terre. Il faudrait donc changer de mode de vie pour sauver la planète. On nous le répète à longueur de journée. Entre vivre et conduire, on choisit vite.

Jacques Debonsens











Rss
Twitter
Facebook