Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Baisse du déficit de l'Etat français en janvier 2015





Le 6 Mars 2015, par

Une bonne nouvelle pour le gouvernement français qui lutte désespérément avec Bruxelles sur la question du déficit de la France qu'il doit porter à 3% avant fin 2017 après avoir obtenu un nouveau sursis. Le déficit de l'Etat a baissé en janvier 2015 selon les données du ministère des Finances publiées ce vendredi 6 mars 2015. Mais la route est encore longue.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
9,4 milliards d'euros fin janvier 2015 : c'est le déficit de l'Etat français selon le gouvernement. Il est en forte baisse par rapport au premier mois de 2014 lorsqu'il était de 12,7 milliards d'euros. Une réduction rendue possible à la fois par des économies et des rentrées d'argent plus importantes.

Niveau dépenses, l'Etat les a baissées en janvier 2015 de 1,5 milliards d'euros par rapport à janvier 2014. Elles ont atteint au premier mois de l'année 31,1 milliards d'euros.

D'un autre côté, les rentrées d'argent ont augmenté entre janvier 2014 et janvier 2015 de 1,6 milliard d'euros pour atteindre la somme de 24,8 milliards d'euros en ce début d'année. Le ministère des Finances a néanmoins tenu à préciser dans son communiqué de presse que cette augmentation est "peu significative au tout début de la gestion".

Une baisse de plus de 3 milliards d'euros du déficit de l'Etat permet au gouvernement français d'avoir un argument de poids dans ses négociations avec Bruxelles. Normalement la France aurait dû avoir un déficit public, dont le déficit de l'Etat est une composante, de 3% fin 2015 mais celui-ci devrait atteindre 4,1% selon les estimations.

Bruxelles a donc donné encore trois ans à la France pour s'aligner sur les règles du Pacte de Stabilité et baisser son déficit. Pour ce faire le gouvernement a lancé un plan d'économies de 30 milliards d'euros sur trois ans, plan qui selon Bruxelles ne suffira pas. La Commission européenne a demandé encore 20 milliards d'euros d'économies de plus, chose à laquelle le gouvernement français ne s'est pas plié.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook