Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Beaucoup de Français prendront le volant après avoir bu le 31 décembre





Le 30 Décembre 2015, par

L’alcool et le volant ne font pas bon ménage et les Réveillons des 24 et 31 décembre sont habituellement l’occasion de fêter et donc de boire. Mais il faut ensuite rentrer à la maison et, malgré les campagnes de prévention annuelles et régulières, il semblerait que les Français n’aient pas encore pris l’habitude de prévoir un plan de secours.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
A l’occasion du 31 décembre 2015, les associations Prévention routière et Assureurs Préventions ont réalisé un sondage pour savoir si les Français seront plus responsables en prenant le volant cette année et il semblerait que... non. Alors que 88,7 % des interrogés pensent consommer de l’alcool durant le Réveillon de fin d’année, ils sont près de 64 % à estimer qu’ils auront bu plus de trois verres avant de reprendre le volant.

Trois verres, c’est plus que la limite autorisée (environ 2 verres de vin en France) et, de fait, ils risquent de représenter un danger sur la route, tant pour eux-mêmes que pour les autres usagers.

C’est un véritable problème de sécurité et le gouvernement, qui tente par tous les moyens de faire baisser la mortalité sur les routes, a de quoi s‘inquiéter : les campagnes de prévention, dont la dernière est "Quand on tient à quelqu’un, on le retient", ne semblent pas faire effet. Pourtant, l'alcool est la cause de 30 % des accidents mortels sur les routes de France. Une part qui augmente même à 50 %, selon les statistiques, les soirs de réveillon, selon Stéphane Daeschner, porte-parole de l'association Prévention Routière.

Malgré ces chiffres, il semblerait que les Français soient plus responsables que prévu : lorsque des solutions comme attendre avant de reprendre la route ou dormir sur place leur sont proposées, ils pensent à les adopter.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook