Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Canal+ ne pourra pas diffuser beIN Sports en exclusivité





Le 9 Juin 2016, par

Si Vivendi a réussi à prendre le contrôle de Gameloft lors de son OPA hosttile contre l'éditeur français de jeux vidéo pour mobile, le groupe vient de subir un revers majeur concernant sa filiale Canal+. Jeudi 9 juin 2016 l'Autorité de la Concurrence a bloqué sur le naître un accord qui aurait permis de redresser Canal+ dont le parc d'abonnés ne cesse de se réduire, menacé par les nouveaux acteurs, Internet et la VOD.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Canal+ avait l'intention de pactiser avec le groupe beIN pour diffuser la chaîne beIN Sports, qui acquiert régulièrement les droits de diffusion des grands événements sportifs, en exclusivité. Ainsi faisant, le groupe aurait contraint les amateurs de sport à s'abonner à ses offres pour bénéficier de la chaîne, actuellement diffusée sur les box de divers opérateurs.

L'accord, estimé à 1,7 milliard d'euros, était un des points forts de la stratégie de Vivendi pour redresser ses offres de télévision payante. BeIN Sports, de son côté, aurait atteint la rentabilité alors que le groupe perd près de 300 millions d'euros par an. Malheureusement, ça ne se fera pas.

L'Opinion, puis Le Figaro, avaient dévoilé que l'Autorité de la Concurrence ne voyait pas d'un bon oeil cet accord qui aurait réduit l'offre télé disponible sur les box des opérateurs français. Les acteurs du secteur avaient émis leurs craintes sur la question.

Finalement, jeudi 9 juin 2016, selon des informations de sources proches du dossier contactées par Le Figaro, l'Autorité de la Concurrence devrait mettre son véto sur l'opération. Canal+ se voit donc privée de ce nouveau levier de croissance et devra en trouver un autre pour combler les quelques 400 millions d'euros de pertes que le groupe attend en 2016.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook