Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Conforama lance une contre-offre sur Darty





Le 2 Mars 2016, par

Fin 2015 la Fnac avait annoncé lancer une OPA sur Darty pour faire fusionner les deux enseignes et devenir ainsi un géant de la distribution de biens, la Fnac se spécialisant dans le culturel et la high-tech, Darty dans l'électroménager. L'opération ne semblait rencontrer aucun obstacle et, à moins de l'intervention de l'Autorité de la Concurrence, elle était quasiment bouclée. Mais Conforama a décidé de venir mettre les bâtons dans les roues de la Fnac.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
L'information a été révélée mardi 1er mars 2016 par le Financial Times : Darty aurait reçu une offre de rachat de la part de Steinhoff, la maison-mère sud-africaine de Conforama. Une offre qui pourrait bien faire capoter les plans de la Fnac car, du point de vue des actionnaires, elle pourrait se révéler bien plus intéressante car elle est plus élevée mais, surtout, elle est 100 % en numéraire.

L'offre de la Fnac valorise Darty, cotée à Londres, à 615 millions d'euros offrant 122 pence par action. L'offre de Steinhoff valorise le distributeur d'électroménager un peu plus et offre 125 pence par action. Une différence minime en termes de valeur mais très élevée en termes de nature.

La Fnac a en effet offert une OPA qu'elle paierait uniquement en actions Fnac. Les actionnaires, donc, ses retrouveraient avec des actions Fnac au lieu des actions Darty, mais rien de plus. A la limite, la Fnac a proposé 95 millions d'euros en numéraire comme seconde option pour la fusion.

De son côté, Steinhoff propose une OPA plus élevée et 100 % en cash. Pour les actionnaires, l'opération pourrait donc être plus intéressante. Pour Darty, la question est différente : une fusion avec la Fnac permettrait de nombreuses synergies alors que celle avec Conforama en permet moins. Mais Steinhoff aurait plus de liquidités à investir dans Darty pour son développement que n'en a la Fnac.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook