Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Foxconn rachète Sharp, une première pour le Japon





Le 25 Février 2016, par

Le monde de la high-tech devrait connaître un changement de taille qui pourrait faire entrer le Japon dans une nouvelle ère industrielle : le géant Foxconn, fournisseur d'Apple (entre autres) a annoncé son intention de racheter le constructeur japonais Sharp, en crise. Ce serait alors la première fois qu'un spécialiste de la haute technologie japonais passerait sous pavillon étranger, le pays ayant toujours été plutôt fermé à ce type d'opérations.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Foxconn, devenu un géant chinois grâce aux contrats avec les géants américains dont il construit les produits, devrait investir 5,26 milliards d'euros dans Sharp ce qui lui permettrait de détenir près de deux tiers du capital. Sharp passerait, de fait, aux mains du groupe chinois, une première pour le Japon.

Si l'annonce de l'opération, validée par le gouvernement et par le Conseil d'Administration de Sharp, a été faite ce mercredi 24 février 2016, elle a été retardée jeudi 25 février 2016 à la suite de nouvelles conditions annoncées par le constructeur japonais. Mais ces conditions, dont Foxconn demande de plus amples détails, ne devraient pas mettre en péril l'opération.

Si Foxconn s'intéresse à Sharp c'est que le constructeur japonais est spécialisé dans les écrans OLED, la nouvelle génération de LED, dans lequel il investit beaucoup et qui devraient être l'avenir des écrans TV mais également des écrans des appareils mobiles. Foxconn renforcerait donc sa position dans le secteur et garderait, le cas échéant, sa position de fournisseur pour Apple et consorts. Apple compte en effet utiliser des écrans OLED pour ses iPhones à l'avenir, probablement aux alentours de 2018.

Si l'opération est plébiscitée par Sharp, toutefois, la Bourse n'a pas vraiment apprécié. Le titre du japonais a perdu 14 % à Tokyo à cause des craintes d'une telle opération et de la prise de contrôle totale, inattendue, de la part de Foxconn. 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook