Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​France : croissance revue à la baisse pour 2016 par Bruxelles





Le 4 Février 2016, par

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement : les prévisions de croissance de Bercy et celles de Bruxelles s'écartent de plus en plus l'une de l'autre. Désormais la Commission Européenne s'attend à une croissance pour la France en phase avec les prévisions du FMI et de l'OCDE et qui sont 0,2% inférieures à celle prévue par le ministère des Finances.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le gouvernement n'a toujours pas revu à la baisse sa croissance pour 2016 et s'attend toujours à ce qu'elle soit de 1,5% contre 1,1% en 2015 selon les dernières estimations de l'Insee. Mais cette croissance n'est plus du tout conforme aux prévisions des grandes institutions : le FMI et l'OCDE n'y croyaient déjà plus, Bruxelles s'aligne sur elles.

Ce jeudi 4 février 2016 la Commission européenne a en effet revu à la baisse les prévisions de croissance de la France pour 2016 et ne table plus que sur 1,3% de croissance annuelle. C'est un problème car le gouvernement a établi sa Loi des Finances 2016 sur une prévision de croissance de 1,5% reconfirmée ce jeudi 4 février 2016 par Michel Sapin après la publication de Bruxelles.

Si les prévisions, pessimistes, de Bruxelles se réalisent, la France va avoir beaucoup de mal à rentrer dans les clous du Pacte de Stabilité. Pour rappel, la Commission européenne veut que la France fasse baisser son déficit sous la barre des 3% à l'horizon de 2017. Cette date est un ultimatum, la France ayant déjà obtenu deux reports.

Mais la Commission Européenne ne croit plus que ce soit faisable : elle ne s'attend désormais qu'à un déficit de 3,4% en 2016 puis de 3,2% en 2017, au-dessus des prévisions de Bercy qui a prévu de rentrer effectivement dans les 3% en 2017. Si le gouvernement n'atteint pas son objectif la Commission Européenne pourrait sanctionner la France d'une amende de 4 milliards d'euros.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook