Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Fusion Heinz-Kraft : naissance d'un supergroupe de l'agroalimentaire





Le 26 Mars 2015, par

L'annonce par les deux groupes Heinz et Kraft Foods d'une fusion a fait littéralement exploser la Bourse. Le titre de Kraft a pris 35% en une journée porté par les spéculations mais également par la puissance potentielle du nouveau groupe. Surtout que la fusion est réalisée par l'Oracle d'Omaha, le milliardaire Warren Buffet, investisseur de génie.


shutterstock/economiematin
shutterstock/economiematin
En 2013 Warren Buffet et Jorge Paulo Lemann avait racheté Heinz pour 28 milliards de dollars et leur offensive semble continuer deux ans après avec cette gigantesque fusion. Heinz va absorber le groupe Kraft Foods qu'il rachète au géant Mondelez. Les actionnaires de Heinz détiendront en effet 51% du capital du nouveau groupe qui s'appellera The Kraft Heinz Company.

Le nouveau groupe sera dirigé par l'actuel PDG de Heinz, Bernardo Bees, qui se retrouvera ainsi à la tête de la cinquième puissance agroalimentaire du monde, la troisième aux Etats-Unis.

The Kraft Heinz Company aura en effet un chiffre d'affaires de 28 milliards de dollars avec la puissance de 8 marques au chiffre d'affaires dépassant le milliard de dollars par an et de 5 autres marques au chiffre d'affaires entre 500 millions et 1 milliard de dollars. Au total les économies liées de la fusion pourraient être d'environ 1,7 milliard de dollars selon le projet.

Pour Warren Buffet, c'est simple : "C’est mon type de transaction: réunir deux organisations de classe mondiale et dégager de la valeur pour les actionnaires". Et les analystes du monde entier sont déjà en ébullition.

Car la présence de Warren Buffet est un signe selon les experts : les mouvements de l'Oracle d'Omaha ont été toujours imités ce qui pourrait donner lieu à d'autres mouvements dans l'agroalimentaire susceptibles de changer radicalement le marché et les forces en place.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook