Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Google ouvre son premier magasin physique à Londres





Le 12 Mars 2015, par

Tout le monde connaît Google. Tout le monde se sert de Google. Et tout le monde sait que Google c'est essentiellement un moteur de recherche. Mais ce n'est pas la seule chose que le géant de Mountain View fait dans le monde. Du coup le groupe a décidé de casser la barrière du virtuel et d'ouvrir un premier magasin réel, à Londres. Un changement de stratégie marketing qui en dit long sur la suite des événements.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Malgré l'échec des Google Glass le géant de la Silicon Valley n'a pas abandonné ses projets visant la production de gadgets physiques. En fait même les Google Glass n'ont pas été abandonnées, elles sont retournées dans les tréfonds du Google X Lab pour y continuer leur développement (sans pour autant que l'on sache exactement s'ils vont en ressortir un jour).

Mais entre ce projet, le projet Ara de smartphone 100% modulable qui devrait sortir sous peu et les Chromebook, les ordinateurs portables de Google, le groupe a déjà confirmé son intention de vendre des produits. Il lui manquait seulement une interface directe avec les clients pour clore la boucle.

Car jusqu'à présent acheter un produit Google ne se faisait que par Internet ou par des distributeurs. Les Londoniens, eux, ont désormais une boutique physique ou presque. Google a choisi d'intégrer son "Google Shop" dans la boutique Currys PC World du quartier de Camden, quartier reconnu pour être un lieu de vente de matériel informatique dans la capitale du Royaume-Uni.

Si cette première boutique qui a ouvert ce mercredi 11 mars 2015 n'est qu'un test Google a déjà prévu deux ouvertures supplémentaires en 2015, toujours au Royaume-Uni. Le but de la manœuvre est peut-être de devenir un marque incontournable du panorama des appareils connectés avec le boom à venir des montres, bracelets et objets connectés en tous genres.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook