Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Impôt sur le revenu : l'Assemblée valide la baisse d'un milliard





Le 20 Octobre 2016, par

Dans le cadre des discussions sur le Projet de Loi des Finances 2017 (PLF 2017) l'Assemblée Nationale a voté jeudi 20 octobre 2016 l'un des projets-phare du gouvernement. La baisse des impôts annoncée par François Hollande à plusieurs reprises est désormais actée. L'opposition, elle, critique une mesure "électoraliste" prévue uniquement pour faire remonter la côte de popularité du Président sortant.


cc/pixabay
cc/pixabay
L'Assemblée Nationale a voté la baisse des impôts pour les ménages modestes annoncée par le gouvernement. Encore une fois, ce ne sont qu'une partie des Français qui vont en bénéficier car la baisse reste limitée : 1 milliard d'euros. C'est la moitié que ce qu'avait annoncé François Hollande en avril 2016 avant d'être repris par son équipe.

La baisse bénéficiera aux ménages ayant un revenu de référence inférieur à 20 500 euros pour une personne seule et 41 000 euros pour un couple. Chaque demi-part supplémentaire va faire augmenter ce seuil de 3 700 euros. Au total, selon les calculs du gouvernement, 5 millions de ménages vont connaître une baisse de leur impôt sur le revenu en 2017 de 193 euros en moyenne.

Il reste, toutefois, la question de la réduction du déficit. Le gouvernement table toujours sur une croissance de 1,5 % en 2016 et était, jusqu'à début octobre, conforté par l'Insee dans cette prévision. Mais l'Institut de statistiques a revu à la baisse sa prévision de croissance pour 2016 la faisant passer de 1,6 % à 1,3 %. Désormais toutes les grandes institutions ne tablent plus que sur une croissance pour l'Hexagone aux alentours de 1,2 ou 1,3 %.

Dans ces conditions, une baisse des rentrées d'argent pour l'Etat de 1 milliard d'euros, comme le prévoit cette baisse d'impôts, risque d'être problématique. Le gouvernement s'emploie à faire baisser le déficit de la France sous les 3 % à l'horizon de 2017 faute de quoi le pays risque une amende de la part de Bruxelles.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook