Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Jamie Dimon estime que changer la rémunération des grands patrons ne changera rien





Le 18 Septembre 2015, par

A l'heure où de plus en plus de ménages ont du mal à joindre les deux bouts et que le chômage augmente constamment la question de la différence des rémunérations entre les grands patrons gagnant des millions et leur salariés souvent beaucoup moins payés est au centre de tous les débats. Des débats qui font rage en France comme aux Etats-Unis. Mais le patron de JPMorgan a une vision bien à lui du problème.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
Le journal Bloomberg rapporte les propos tenus par Jamie Dimon, PDG de la banque américaine JPMorgan, lors d'une conférence à Detroit ce jeudi 17 septembre 2015. Il y revient, entre autres, sur la question de rémunération des patrons. Selon lui baisser drastiquement la rémunération des grands patrons ne changera rien au problème de l'inégalité des revenus.

Il concède, certes, que "les inégalités des revenus sont de pire en pire" dans notre société moderne mais le problème n'est pas la rémunération des patrons. Ce qui compte est "la croissance" selon le PDG de la banque américaine qui explique :

"Vous pouvez prendre les rémunérations de tous les patrons des Etats-Unis et la rendre égale à zéro cela ne changera rien" aux inégalités de revenus. Il prend ainsi non seulement le contre-pied des politiques actuelles en matière d'égalité mais tacle également le gendarme boursier américain, la SEC, qui a annoncé en août 2015 que toutes les grandes entreprises américaines devront publier les revenus de leurs PDG et les comparer aux revenus de leurs employés afin de montrer la différence et faire preuve de transparence.

JPMorgan est clairement parmi les cibles de la SEC et de cette nouvelle mesure puisque Jamie Dimon a touché 27,7 millions de dollars de salaire en 2014 soit... 221,7 fois le salaire moyen dans l'entreprise qui est de 124 959 dollars par an. Un salaire, celui de Dimon, qui lui a permis en juin 2015 de rentrer dans la classe des milliardaires.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook