Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​L'Iran ne veut pas geler sa production de pétrole





Le 17 Février 2016, par

L'accord conclu entre les pays de l'OPEP mardi 16 février 2016 risque d'être très court car l'un des pays concernés, l'Iran, a répondu défavorablement au cartel de l'or noir. Mercredi 17 février 2016, en effet, le représentant iranien de l'OPEP a déclaré que le pays n'avait aucune intention de geler sa production de pétrole, bien au contraire.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Mardi 16 février 2016, après des mois de demandes incessantes de la part des pétroliers, la Russie, l'Arabie Saoudite, le Venezuela et le Qatar ont, lors d'une réunion de l'OPEP à Doha, convenu de geler la production de pétrole. Ils ont annoncé que la production n'allait plus augmenter pour rester aux niveaux de janvier 2016. Mais cet accord était soumis à une condition : que d'autres pays l'acceptent.

Les pays en question étaient essentiellement l'Iran et l'Iraq. Si l'Iraq a déclaré être en faveur d'un gel de la production, l'Iran semble y être opposé. Le pays, qui n'est plus sous le coup de l'embargo international depuis la mi-janvier à la suite de l'accord sur le nucléaire, a en effet l'intention d'augmenter sa production de pétrole plutôt que de la geler.

Dans un entretien accordé au journal iranien Shargh, repris par la BBC, le représentant iranien de l'OPEP, M. Mehdi Asali, a déclaré que la demande de gel de la production était "illogique" :

" Quand l'Iran était sous le coup des sanctions, plusieurs pays ont augmenté leur production et ont causé la baisse des prix du pétrole. Comment peuvent-ils s'attendre à ce que l'Iran coopère maintenant et en paye le prix ?"

L'Iran semble donc garder son cap visant à augmenter la production de pétrole à 4 millions de barils par jour d'ici trois mois, soit près de 1,4 millions de plus que sa production pendant l'embargo.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook