Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​L'Italie reprend sa place de premier producteur de vin du monde





Le 7 Octobre 2015, par

Les vendanges de cette année 2015, qui arrivent à leur terme, apportent avec elles un nouveau changement dans le classement mondial de la production : l'Italie devrait reprendre la première place du classement qu'elle avait cédée à la France pour l'année 2014. Et ce grâce à une météo largement favorable pour la péninsule.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
L'Italie redevient en cette année 2015 le premier pays producteur de vin du monde avec une récolte qui aurait atteint, selon les déclarations faites à Bruxelles par les Etats-Membres, 48,8 millions d'hectolitres de vin. La France, avec seulement 46,45 millions d'hectolitres, repasse en deuxième position tandis que l'Espagne reste sur la troisième marche du podium avec ses 36,6 millions d'hectolitres.

Si l'Italie a pu récupérer sa place de premier producteur c'est grâce à un bond de sa production de 13% ce qui la ramène aux niveaux d'avant 2014 lorsque le pays était déjà premier au classement. L'année 2014 avait été catastrophique pour les vignobles italiens ce qui avait fortement réduit la production et permis à la France de prendre la première place.

Au contraire, en cette année 2015, ce sont les vignobles français qui ont un peu souffert : la production a chuté de 1% selon les déclarations faites à Bruxelles. Toutefois la France maintient sa première place dans le vin en termes de valeur.

Les vignobles qui ont le plus souffert en France sont le Beaujolais (25% de production en moins par rapport à 2014) et la Bourgogne (11% de production en moins).

D'un autre côté les productions des pays de l'Est sont en forte hausse avec une croissance de plus de 20 % en République Tchèque, Bulgarie et Slovénie. Mais il n'y a pas d'inquiétudes à se faire, leur production est loin d'atteindre les quantités du trio de tête.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »










Rss
Twitter
Facebook